IPHIGÉNIE EN AULIDE / IPHIGÉNIE EN TAURIDE

CHRISTOPH WILLIBALD GLUCK (1714-1787)

NOUVELLE PRODUCTION DU FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE
EN COPRODUCTION AVEC
GREEK NATIONAL OPERA, OPÉRA NATIONAL DE PARIS

AVEC LE SOUTIEN DE

GRANDE DONATRICE D’EXCEPTION DU FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE

ET DU CERCLE ETEL ADNAN POUR LA MÉDITERRANÉE

Opéra

IPHIGÉNIE EN AULIDE
TRAGÉDIE-OPÉRA EN TROIS ACTES
LIVRET DE MARIE FRANÇOIS-LOUIS GAND LE BLAND DIT BAILLI DU ROULLET, D’APRÈS LES TRAGÉDIES IPHIGÉNIE À AULIS D’EURIPIDE (405 AV. J.-C.) ET IPHIGÉNIE DE JEAN RACINE (1674)
CRÉATION LE 19 AVRIL 1774 À L’ACADÉMIE ROYALE DE MUSIQUE (SALLE DES TUILERIES), PARIS

IPHIGÉNIE EN TAURIDE
TRAGÉDIE MISE EN MUSIQUE EN QUATRE ACTES
LIVRET DE NICOLAS-FRANÇOIS GUILLARD, D’APRÈS LES TRAGÉDIES IPHIGÉNIE EN TAURIDE D’EURIPIDE (414–412 AV. J.-C.) ET DE CLAUDE GUIMOND DE LA TOUCHE (1757)
CRÉATION LE 18 MAI 1779 À L’ACADÉMIE ROYALE DE MUSIQUE (SALLE DES TUILERIES), PARIS

Partager

Direction musicale
Emmanuelle Haïm
Mise en scène, scénographie
Dmitri Tcherniakov
Costumes
Elena Zaytseva
Lumière
Gleb Filshtinsky
IPHIGÉNIE EN AULIDE
Iphigénie
Corinne Winters
Agamemnon
Russell Braun
Clytemnestre
Véronique Gens
Achille
Alasdair Kent
Calchas
Nicolas Cavallier
Diane
Soula Parassidis
Patrocle, Arcas
Tomasz Kumięga *
IPHIGÉNIE EN TAURIDE
Iphigénie
Corinne Winters
Oreste
Florian Sempey
Pylade
Stanislas de Barbeyrac
Thoas
Alexandre Duhamel
Diane
Soula Parassidis
Un ministre, un Scythe
Tomasz Kumięga *
Chœur et Orchestre
Le Concert d’Astrée
*Ancien artiste de l’Académie

À propos

Dix ans avant la Révolution française, dans un pays en proie aux plus vives polémiques, Gluck bouleverse l’histoire de l’opéra en le hissant à un niveau d’intensité tragique inouï. Assister en une même soirée à ses deux Iphigénie représente une expérience hors normes : c’est entrer au cœur même de la malédiction des Atrides, suivre une destinée exemplaire à travers un cycle de violence sans fin. Comment la victime d’Aulide peut-elle devenir le bourreau de Tauride ? Telle est la question bouleversante dont s’empare Dmitri Tcherniakov, plongeant le spectateur dans la demeure familiale hantée par ses morts et montrant à l’oeuvre un implacable processus de déshumanisation, aux résonances contemporaines sensibles. À la tête du Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm porte à son sommet de puissance expressive ce diptyque haletant, qui laisse chanter l’humanité dans les airs les plus poignants. C’est à l’ardente et lumineuse Corinne Winters, entourée de la fine fleur du chant français, que revient le défi redoutable d’interpréter le double rôle-titre.

Dates

mercredi3juillet 2024
Grand Théâtre de Provence18:00
Réserver
vendredi5juillet 2024
Grand Théâtre de Provence18:00
Réserver
lundi8juillet 2024
Grand Théâtre de Provence18:00
Réserver
jeudi11juillet 2024
Grand Théâtre de Provence18:00
Réserver
mardi16juillet 2024
Grand Théâtre de Provence18:00
Réserver
Catégorie Plus
300,00 €
Catégorie 1
220,00 €
Catégorie 2
175,00 €
Catégorie 3
135,00 €
Catégorie 4
93,00 €
Catégorie 5
60,00 €
Catégorie 6
32,00 €

Tarifs jeunes : 90€, 66€, 52€, 40€, 27€, 18€, 10€

Spectacle disponible en abonnement

Spectacle en français surtitré en français et en anglais
5h15 avec un entracte de 1h30

Une offre de restauration vous sera proposée durant l’entracte. Les modalités de réservation vous seront communiquées au printemps.

Venir au Festival :
— en transport en commun ou à vélo > toutes les informations
— en covoiturage > rechercher ou proposer un trajet

MÉDIAS

Parcours liés

CONCERT FINAL RÉSIDENCE VOIX

LE CONCERT D’ASTRÉE — DIRECTION MUSICALE EMMANUELLE HAÏM ET CAMILLE DELAFORGE, CHEFFE D’ORCHESTRE EN RÉSIDENCE

Hôtel Maynier d'Oppède — 9 juillet, 21h

Emmanuelle Haïm

EMMANUELLE HAÏM À L’HONNEUR SUR FRANCE MUSIQUE

Le 8 mars dernier, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, France Musique offrait à ses auditeurs un portrait musical d’Emmanuelle Haïm dans son émission Relax ! animée par Lionel Esparza.
Au festivalEt vous
mardi 9 avril 2024
Alceste - Festival d'Aix-en-Provence 2010

GLUCK AU FESTIVAL D’AIX

Iphigénie en Aulide / Iphigénie en Tauride : le doublé inédit des tragédies lyriques de Gluck proposé par le Festival d’Aix-en-Provence en 2024, dirigé par Emmanuelle Haïm et mis en scène par Dmitri Tcherniakov, offre un écho contemporain à l’histoire de l’institution. Les deux titres, pourtant rares dans son répertoire, ont contribué à construire la renommée ainsi que les particularités scéniques et musicales d’Aix-en-Provence. Gabriel Dussurget présente dès les années 1950 Iphigénie en Tauride (1952) et Orphée et Eurydice (1955), faisant redécouvrir au public français ces œuvres partiellement oubliées ; dans les années 1980-1990, en pleine effervescence baroque européenne, Louis Erlo programme au concert d’autres œuvres rares de Gluck : la production d’Iphigénie en Aulide à l’été 1987, sous la direction de John Eliot Gardiner, est un événement marquant de la scène lyrique internationale. De la résurrection de la musique française du XVIIIe siècle après la seconde guerre mondiale à la production d’interprétations uniques et originales, le Festival d’Aix ne cesse d’écrire avec les opéras de Gluck une histoire audacieuse de l’art lyrique.
Histoire du Festival
jeudi 7 mars 2024