LES MIDIS DU FESTIVAL

LES MIDIS DU FESTIVAL, CYCLE DE HUIT DÉBATS ET RENCONTRES DU 5 AU 18 JUILLET, RÉUNISSENT DES ARTISTES DE LA PROGRAMMATION 2023 ET DES INVITÉS EXTÉRIEURS.

Hors-série
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet
568101314141518juillet

Partager

— MERCREDI 5 JUILLET À 12H
LE SPECTACLE VIVANT, REFLET DES CRISES CONTEMPORAINES

Les œuvres programmées cette année convoquent des époques de confusion morale (L’opéra de quat’sous), des gestes de démesure (Ballets russes), et par-dessus tout des dispositifs de manipulation collective qui résonnent fortement avec notre temps (Le Prophète). Mais elles laissent aussi parfois deviner de nouvelles manières de construire la communauté et, partant, l’horizon joyeux d’une émancipation possible (The Faggots and Their Friends Between Revolutions). Si l’opéra reflète les difficultés de nos sociétés autant qu’il permet de nous en échapper, quels sont ses moyens propres ? Et peut-il être l’espace cathartique où se réinvente la relation à l’autre, un être-ensemble plus apaisé ?

AVEC LA PARTICIPATION DE : Thomas Ostermeier (metteur en scène - L’opéra de quat’sous), Ted Huffman (co-auteur et metteur en scène - The Faggots and Their Friends Between Revolutions), Denise Wendel-Poray (autrice et éditrice - dernière publication : The Last Days of the Opera) et Evangelia Kranioti (cinéaste - Le Sacre du printemps dans Ballets russes).
MIDI ANIMÉ PAR TIMOTHÉE PICARD

REGARDER LE MIDI
 

— JEUDI 6 JUILLET À 12H
L’OPÉRA, TRAJECTOIRES DE VIES

Wozzeck, Le Prophète et Lucie de Lammermoor racontent l’anéantissement d’individus manipulés par le pouvoir – militaire, religieux, politique, socioéconomique : des trajectoires tragiques qui dénoncent des systèmes d’oppression et nous mettent en garde contre leurs dérives. De leur côté, les parcours des protagonistes de Così fan tutte ou Picture a day like this, bien qu’équivoques, semblent potentiellement plus constructifs : porteurs d’une leçon de vie salvatrice qui, quand bien même cruelle, serait annonciatrice d’un nouvel équilibre. Au prisme de ces destins brisés comme de ces cheminements initiatiques, l’opéra peut-il éclairer nos propres errements intérieurs et aider à nous projeter différemment vers l’avenir ?

AVEC LA PARTICIPATION DE : Daniel Jeanneteau (metteur en scène - Picture a day like this), Marie‑Christine Soma (metteuse en scène - Picture a day like this), Gerard McBurney (dramaturge - Wozzeck) et Dmitri Tcherniakov (metteur en scène - Così fan tutte).
MIDI ANIMÉ PAR TIMOTHÉE PICARD

REGARDER LE MIDI
 

— SAMEDI 8 JUILLET À 12H
AU CONTACT DES AUTRES ARTS : L’OPÉRA AUGMENTÉ

Initiant de nouvelles formes de vocalité, L’opéra de quat’sous et Wozzeck ont ouvert la voie à un théâtre musical proche du cabaret, que l’on retrouve le 7 juillet dans le programme mis en scène par Jos Houben et Emily Wilson, et d’une autre façon dans The Faggots and Their Friends Between Revolutions. Par ailleurs, Ballets russes revisite à nouveaux frais le dialogue entre musique et image animée. Tous ces spectacles explorent ainsi de nouvelles manières de faire de l’opéra en autant de réagencements transdisciplinaires qui interrogent ce que « lyrique » peut vouloir dire aujourd’hui. Quelles sont les frontières et les caractéristiques du genre « opéra » ? Faut-il en élargir le périmètre, de quelles manières et à quel prix ? Autant de questions auxquelles les artistes de cette édition peuvent apporter des réponses fécondes.

AVEC LA PARTICIPATION DE : Alphonse Cemin (assistant à la direction musicale - L’opéra de quat’sous), Philip Venables (co-auteur et compositeur - The Faggots and Their Friends Between Revolutions), Jos Houben (metteur en scène - soirée « Cabaret du pianiste » avec Kirill Gerstein et HK Gruber, 7 juillet 2023), Emily Wilson (metteuse en scène - soirée « Cabaret du pianiste ») et Bertrand Mandico (cinéaste - Petrouchka dans Ballets russes).
MIDI ANIMÉ PAR TIMOTHÉE PICARD

REGARDER LE MIDI
 

— LUNDI 10 JUILLET À 12H
CRÉATION ET INTELLIGENCE COLLECTIVE

Reflet ou avant-poste des évolutions qui traversent nos sociétés en général, toute une frange d’artistes se montre soucieuse de mettre en œuvre des manières de travailler plus horizontales et collaboratives. En témoignent la valorisation de communautés alternatives dans le processus même de création de The Faggots and Their Friends Between Revolutions, mais aussi la présence au Festival d’Aix-en-Provence de la troupe pluriséculaire de la Comédie-Française, d’ensembles indépendants comme Le Balcon, le Mahler Chamber Orchestra ou l’Orchestre Balthasar Neumann, qui bouleversent les processus traditionnels – dont la séparation des rôles entre l’artistique et l’administratif. Quelles voies emprunter pour s’ouvrir à la diversité, développer des méthodes de travail plus égalitaires et repenser les structures de pouvoir existantes ?

AVEC LA PARTICIPATION DE : Iris Zerdoud (clarinettiste, directrice de production de l’ensemble Le Balcon - L’opéra de quat’sous), Yshani Perinpanayagam (directrice musicale - The Faggots and Their Friends Between Revolutions), Christina Schonk (responsable de l’administration et de la production artistique de l’Orchestre Balthasar Neumann - Così fan tutte) et Carole Benhamou (Responsable production à la Comédie-Française).
MIDI ANIMÉ PAR RAPHAËLLE BLIN

REGARDER LE MIDI
 

— JEUDI 13 JUILLET À 12H
2023 : UN ANNIVERSAIRE, DES ANNIVERSAIRES

Le Festival d’Aix-en-Provence célèbre en 2023 ses 75 ans : trois-quarts de siècle d’histoire lyrique, de concerts et d’innovation musicale. Mais cet anniversaire en synthétise d’autres, tout aussi importants : les 25 ans de la fondation de son Académie Européenne de Musique (1998), formidable laboratoire pour la création musicale de demain ; les 15 ans de la création de son service éducatif et socio-artistique Passerelles (2007), qui ambitionne de renouveler les publics de l’art lyrique. On peut également mentionner les 25 ans du Mahler Chamber Orchestra, qui s’est produit pour la première fois au Festival d’Aix en Provence en 1998, peu de temps après sa création, avec son premier succès international, une production du Festival d’Aix (Don Giovanni mis en scène par Peter Brook et dirigé par Claudio Abbado et le tout jeune Daniel Harding, 1998) et qui revient cette année pour la création du nouvel opéra de George Benjamin ; ou encore la commémoration des dix ans de la disparition de Patrice Chéreau, qui, quelques mois avant de mourir, livrait une Elektra mémorable au Grand Théâtre de Provence (2013). L’évocation de chacun de ces anniversaires sera l’occasion de redéployer différents fils constitutifs de l’histoire et de l’identité du Festival.

AVEC LA PARTICIPATION DE : Sylvie Pébrier (ancienne inspectrice de la musique au ministère de la Culture et enseignante au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris), Paul Briottet (directeur adjoint de l’Académie et de la programmation des concerts), Sophie Ragot (secrétaire générale du Festival d’Aix), Philipp von Steinaecker (violoncelliste, membre fondateur du Mahler Chamber Orchestra - Picture a day like this) et Dominique Bruguière (créatrice lumière, collaboratrice de Patrice Chéreau).
MIDI ANIMÉ PAR ANNE LE BERRE

REGARDER LE MIDI

Oops... Failed to load alert

— VENDREDI 14 JUILLET À 12H
DE MACKIE MESSER À MAC-LA-LAME : LES ENJEUX DE LA TRADUCTION À L’OPÉRA

La production de L’opéra de quat’sous donnée cette année par la troupe de la Comédie-Française a été l’occasion de commander une nouvelle traduction du chef-d’œuvre de Weill, Brecht et Hauptmann. Conçue par Alexandre Pateau en étroite collaboration avec l’équipe artistique – en particulier le directeur musical Maxime Pascal –, elle renouvelle radicalement l’approche, préludant à une réédition en français de l’ensemble de l’œuvre de Brecht. Picture a day like this est la quatrième collaboration entre deux artistes d’exception dont l’alchimie force l’admiration : George Benjamin pour la musique et Martin Crimp pour le texte. Autant d’invites à réinterroger sous différents angles le rapport entre texte et musique, de l’écriture à la traduction et de l’interprétation au surtitrage (The Faggots and Their Friends Between Revolutions).

AVEC LA PARTICIPATION DE : Alexandre Pateau (traducteur, auteur de la nouvelle version de L’opéra de quat’sous, disponible chez L'Arche éditeur), Elisabeth Angel-Perez (professeure de théâtre britannique contemporain à Sorbonne Université, traductrice de textes de Martin Crimp - Picture a day like this) et Béatrice Arnal (traductrice - productions du Festival d’Aix).
MIDI ANIMÉ PAR DAVID CHRISTOFFEL POUR MÉTACLASSIQUE

REGARDER LE MIDI
 

— SAMEDI 15 JUILLET À 12H
LES ÂGES DE LA VIE D’ARTISTE : VIEILLIR, TRANSMETTRE

Dans le cadre de cette édition fêtant les 75 ans du Festival d’Aix-en-Provence, le metteur en scène de Così fan tutte Dmitri Tcherniakov a choisi de montrer non des jeunes premiers mais des couples dans la force de l’âge – tout comme l’avait fait Simon Stone dans Tristan et Isolde en 2021. Faut-il y voir un propos sur l’opéra en général, art vieux de quatre siècles, ou sur une culture et un public supposés eux-mêmes vieillissants ? Voici plus largement l’occasion d’aborder la question des âges de la vie d’artiste, et de ce qui, tout au long, se gagne, se perd et se transforme. Durant cette même édition sera ainsi créée une œuvre de Betsy Jolas, compositrice de 97 ans. On abordera également le corollaire de la transmission entre les générations, principe même de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, et particulièrement cher aux artistes présents cette année : qu’il s’agisse du pianiste Kirill Gerstein, mentor de la Résidence de musique de chambre, ou des membres du Noé Clerc Trio, rejoints par le vétéran Minino Garay, ou de l’ensemble des Gharbi Twins, formé en famille.

AVEC LA PARTICIPATION DE : Betsy Jolas (compositrice mise à l’honneur en 2023 par le Festival d’Aix - création mondiale - concert LSO, 14 juillet 2023), Minino Garay (percussionniste en concert avec le Noé Clerc Trio, 15 juillet 2023), Noé Clerc (accordéoniste fondateur du Noé Clerc Trio en concert le 15 juillet 2023), Duncan Ward (directeur musical de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée en concert le 23 juillet 2023) et Ginette Decuyper (violoniste LSO).
MIDI ANIMÉ PAR AURORE FLAMION

REGARDER LE MIDI
 

— MARDI 18 JUILLET À 12H
QU’EST-CE QU’UN FESTIVAL ?

Le Festival d’Aix-en-Provence, par sa taille, l’aura de ses productions et sa longévité, est une institution culturelle de premier ordre et une référence dans le monde lyrique depuis 1948. Il s’agit pourtant d’une institution lyrique singulière : son rythme de production resserré sur quelques semaines à l’été, ses publics, sa propension à la création, l’innovation et l’expérimentation en forgent les spécificités. On se demandera donc, à l’aune du cas exemplaire du Festival d’Aix, ce que représente un festival dans le monde lyrique : quel est son rôle dans le paysage mondial, quels événements artistiques inédits peuvent s’y produire, qu’est-ce qui en fait un moment particulier ? Quelles opportunités, libertés, mais aussi quelles contraintes le caractérisent depuis sa fondation ?

AVEC LA PARTICIPATION DE : Pierre Audi (directeur général du Festival d’Aix depuis 2019), Sir Simon Rattle (directeur musical - Wozzeck), Stéphane Lissner (directeur général du Festival d’Aix de 1998 à 2006) et Ivan Alexandre (auteur, metteur en scène et journaliste).
MIDI ANIMÉ PAR TIMOTHÉE PICARD

REGARDER LE MIDI

Midis du Festival 2022

Midis du Festival © Laurie Wagner

Dates

mercredi5juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
jeudi6juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
samedi8juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
lundi10juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
jeudi13juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
vendredi14juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet10:00
vendredi14juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
samedi15juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00
mardi18juillet 2023
École Sainte-Catherine — 20 rue Mignet12:00

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE, SOUS RÉSERVE DES PLACES DISPONIBLES

CES DÉBATS ET RENCONTRES SONT ENREGISTRÉS ET DISPONIBLES SUR #LASCÈNENUMÉRIQUE