Le Festival 2019 en images

Télérama

Une Tosca explosive, un Requiem d’apocalypse, un Jakob Lenz éblouissant, des vivats et des huées… Sous la direction de Pierre Audi, cette 71e édition du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence mise sur l’expérimentation et remue diablement. […] Surprenante, cette édition l’aura été, et on l’espère qu’il en sera de même l’an prochain.

REQUIEMWOLFGANG AMADEUS MOZART

Direction musicale
Raphaël Pichon

Mise en scène, scénographie, costumes, lumière
Romeo Castellucci

© Pascal Victor
Financial Times

Le Requiem de Mozart devient une révélation au Festival d'Aix-en-Provence.

© Pascal Victor
Les Inrockuptibles

En osmose avec le chef Raphaël Pichon, Romeo Castellucci réinvente le Requiem de Mozart en formidable ode à la vie.

© Pascal Victor
Le Monde

Dirigé par Raphaël Pichon, le chef-d’œuvre mozartien a ouvert en beauté le Festival d’Aix-en-Provence.

© Pascal Victor
Le Figaro

Il y a des spectacles après lesquels on se sent heureux. C’est le cas de la soirée d’ouverture du Festival d’Aix 2019.

TOSCAPUCCINI

Direction musicale
Daniele Rustioni

Mise en scène
Christophe Honoré

© Jean-Louis Fernandez
Télérama

Au Festival d'Aix-en-Provence, deux grandes Tosca pour le prix d'une.

© Jean-Louis Fernandez
Libération

Christophe Honoré s’empare de l’opéra de Puccini pour le transformer en ode à toutes les divas et en comédie hollywoodienne douce-amère. Ce soir-là, on n’a pas vu Tosca mais un spectacle bien plus intéressant : le geste d’adoration d’un metteur en scène à toutes les divas [...].

© Jean-Louis Fernandez
Le Monde

L’opéra de Puccini a triomphé à Aix-en-Provence sous la baguette de Daniele Rustioni, à la tête de l’Orchestre de l’Opéra de Lyon.

© Jean-Louis Fernandez
Le Figaro

Le cinéaste Christophe Honoré revisite avec virtuosité et intelligence le chef-d’œuvre de Puccini.

© Jean-Louis Fernandez
Les Échos

Un dispositif très élaboré et un plateau réglé au millimètre assurent un spectacle mémorable.

JAKOB LENZWOLFGANG RIHM

Direction musicale
Ingo Metzmacher

Mise en scène
Andrea Breth

© Patrick Berger
Le Monde

Jakob Lenz, de Wolfgang Rihm (né en 1952) s’est imposé, ce 5 juillet, comme l’une des clefs de voûte du Festival d’Aix-en-Provence.

© Patrick Berger
Les Échos

Un spectacle très fort. […] Une heure et vingt minutes, une poignée d'instruments et de chanteurs auront suffi à laisser le spectateur KO.

© Patrick Berger
Luxembourger Wort

L'événement, le choc de ce festival, c'est sans conteste le Jakob Lenz de Wolfgang Rihm.

© Patrick Berger
Le Figaro

Mis en scène par Andrea Breth, le Jakob Lenz de Wolfgang Rihm touche au sublime.

LES MILLE ENDORMISADAM MAOR

Direction musicale
Elena Schwarz

Mise en scène
Yonatan Levy

© Patrick Berger
Le Figaro

À la fois satirique, politique et poétique

© Patrick Berger
Le Monde

Très forte impression que celle laissée par Les Mille Endormis, premier opéra du compositeur israélien Adam Maor [...].
Un univers singulier, séduisant et provocateur, qui mêle fable politique, conte philosophique et parabole fictionnelle.

© Patrick Berger
RFI

C’est un opéra qui laisse follement songeur [...].
Beaucoup de poésie, de philosophie, le rêve d'un monde meilleur.

© Patrick Berger
Luxembourg Wort

Un bonheur de musique lyrique contemporaine.

© Patrick Berger
La Croix

L’ouvrage se déguste comme un conte philosophique au style resserré mais luxuriant, à la verve sensuelle, à la morale pleine de sagesse.

GRANDEUR ET DÉCADENCE DE LA VILLE DE MAHAGONNYKURT WEILL

Direction musicale
Esa-Pekka Salonen

Mise en scène
Ivo van Hove

© Pascal Victor
New York Times

La nouvelle mise en scène de Mahagonny signée Ivo van Hove est tout simplement jouissive.
La direction d’Esa-Pekka Salonen est à elle seule une raison de voir ce Mahagonny.

© Pascal Victor
El País

Le metteur en scène belge démontre qu’il comprend l’œuvre dès la première scène.
Le Festival d’Aix offre une grande production de Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny.

© Pascal Victor
Opera Today

Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny était d’une ampleur scénique égale à l’infinie puissance musicale émanant de la fosse.

© Pascal Victor
TouteLaCulture.com

Ivo van Hove signe une version intemporelle et percutante de l’opéra de Kurt Weill et de Berthold Brecht.

BLANK OUTMICHEL VAN DER AA (1970)

Composition, mise en scène et film
Michel van der Aa

Direction musicale (film)
Klaas Stok

© Priska Ketterer
New York Times

La réalité virtuelle, est entièrement intégrée au concept de la pièce — une rareté dans la musique classique, où elle est souvent appliquée au répertoire existant.

Bachtrack.com

Peu de compositeurs sont parvenus à exprimer une crise identitaire contemporaine avec tant de puissance et de singularité comme Van der Aa.

© Priska Ketterer
Le Monde

Mêlant musique, théâtre cinéma 3D et technologies, le compositeur Michel van der Aa invente un nouveau langage artistique.

La Marseillaise

Blank out est bien un opéra, et une œuvre d’art totale parfaitement réussie.