[ CARNET DE COSTUMES ] IDOMENEO : GRÈCE ANTIQUE ET JAPON MODERNE

Au festival Publié le 07/06/2022

[...] C’est au tour de Raphaël Pichon, à la tête du Chœur et de l’Orchestre Pygmalion, et de Satoshi Miyagi, à qui l'on doit un mémorable Antigone au Festival d’Avignon, de s’emparer de ce chef-d’œuvre, programmé pour la quatrième fois seulement à Aix-en-Provence.
Le metteur en scène s’est approprié Idomeneo en comparant l’histoire et les enjeux de l’œuvre à ceux du Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est ainsi que la défaite des Troyens, devenus captifs des Crétois, lui évoque la situation des Japonais passant sous la tutelle des Américains en 1945 – cette solution de compromis trouvée par les dirigeants en accord avec les occupants pour assurer leur survie, alors qu’ils auraient dû, selon le metteur en scène, être punis ou dévorés de honte. En maintenant par ailleurs l’Empereur à son poste, marionnette fantoche interposée entre le peuple et eux, ils auraient fait perdurer un système illégitime au lieu de faire advenir la démocratie.
Par contraste, Satoshi Miyagi souhaite que l’on n’oublie pas tous les soldats tués sur le champ de bataille. Pour lui, il s’agit moins de porter l’accent sur la promesse faite par Idoménée à Poséidon – sacrifier le premier venu en échange de son salut dans la tempête – qu’imaginer un sort jeté par la multitude des morts en colère parce que justice ne leur a pas été rendue.

DÉCOUVREZ LES COSTUMES DE KAYO TAKAHASHI DESCHENE CRÉÉS POUR IDOMENEO

EN SAVOIR PLUS SUR IDOMENEO

RÉSERVEZ VOS BILLETS POUR IDOMENEO

Vous aimerez aussi

Théâtre de l'Archevêché - Festival d'Aix-en-Provence 2022
—  Et vous

MERCI !

Chères festivalières, chers festivaliers,Cette 74e édition du Festival d’Aix-en-Provence, qui s’est achevée samedi 23 juillet, a réussi la prouesse de...