TOSCA

Giacomo Puccini (1858-1924)

Théâtre de l'Archevêché
4 6 9 12 15 17 20 22 juillet
Melodramma en trois actes
Livret de Luigi Illica et Giuseppe Giacosa d'après la pièce de Victorien Sardou "La Tosca"
Créé le 14 janvier 1900 au Teatro Costanzi de Rome
Direction musicale
Daniele Rustioni
Mise en scène
Christophe Honoré
Scénographie
Alban Ho Van
Costumes
Olivier Bériot
Lumière
Dominique Bruguière
Vidéo
Baptiste Klein, Christophe Honoré
Assistant à la direction musicale et chef de choeur
Hugo Peraldo
Chefs de chant
Bertrand Halary, Alfredo Abbati
Assistantes à la mise en scène
Sandrine Lanno, Erika Guillouzouic
Assistante aux décors
Ariane Bromberger
Assistante aux costumes
Nathalie Pallandre
Assistant à la lumière
Nicolas Faucheux
Cadreurs
Céline Baril, Paul Poncet
Recherche documentation
Pierre Flinois
Floria Tosca
Angel Blue
La Prima Donna
Catherine Malfitano
Mario Cavaradossi
Joseph Calleja
Il barone Scarpia
Alexey Markov
Cesare Angelotti
Simon Shibambu
Il sagrestano
Leonardo Galeazzi
Sciarrone
Jean-Gabriel Saint Martin*
Spoletta
Michael Smallwood
Un Carceriere
Virgile Ancely
Le Majordome
Jean-Frédéric Lemoues**
Pompier
Frank Daumas
Musiciens
Rocco Manfredi, Matthieu Rieusset
Orchestre
Orchestre de l’Opéra de Lyon - direction Daniele Rustioni
Chœur
Chœur de l’Opéra de Lyon - direction Hugo Peraldo
Maîtrise
Maîtrise de l’Opéra de Lyon - direction Karine Locatelli
* ancien artiste de l'Académie
** avec le soutien du Jeune théâtre national

Nouvelle production du Festival d'Aix-en-Provence
En coproduction avec l'Opéra national de Lyon
Éditeur de la partition : Ricordi
 

Une prima donna doit être respectée. Parce que ce sont des années de sacrifices, d’études, d’une vie passée dans une petite pièce sombre avec une partition. […] C’est un métier très dur. Et c’est pour cela que je suis fière d’être une prima donna.

Dernier interview de Maria Callas, avril 1976

Tosca – le nom claque et claironne. Il désigne l’opéra des opéras, et le rôle des rôles : les plus grandes chanteuses lyriques s’y sont consumées. Car l’ouvrage met en scène une cantatrice. Laquelle perdra son amant révolutionnaire et sa propre vie, parce qu’elle est d’une jalousie maladive et d’une touchante bigoterie. Programmé pour la première fois au Festival d’Aix, le chef-d’œuvre de Puccini y est présenté par Christophe Honoré comme une évocation mélancolique de la fascinante créature de scène et de son qu’est la diva, cette femme qui vit « d’art et d’amour » et sur qui ni le temps ni la mort n’ont prise.

Les images vidéos montrant Catherine Malfitano dans le rôle de Tosca et Placido Domingo dans le rôle de Cavaradossi sont extraites du Film en Direct Tosca dans les lieux et aux heures de Tosca (1992), conçu et produit par Andrea Andermann.

Christophe Honoré tient à remercier : Andrea Andermann, Sarah Bernhardt, Maria Callas, Régine Crespin, Jean-Louis Fernandez, Stephan Holowid, Raina Kabaivanska, Brian Large, Catherine Malfitano, Marcel Proust, Daniel Schmid, Gérard Titus-Marcel, Renata Tebaldi, Shirley Verrett.

Crédits des vidéos d'archives :
1 —Tosca nei luoghi e nelle ore di Tosca, 1992, un film en direct conçu et produit par Andrea Andermann
2 —Street Scene, New York City Opera, 1979, Footage courtesy of Lincoln Center for the Performing Arts and Live From Lincoln Center
3 —Madame Butterfly, Opéra de Marseille, 1991
4 —Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny, Festival de Salzbourg, 1998, © DIGITAL CLASSICS DISTRIBUTION LTD — 1998
5 —Maria by Callas, par Tom Volf, 2017,
Maria By Callas — Réal. : Tom Wolf — Elephant Doc & Petit Dragon — ITV Archive
6 —Tosca, avec Raina Kabaivanska, dirigé par Bruno Bartoletti, film TV, 1976, A production of UNITEL
7 —Tosca, avec Renata Tebaldi, émission TV Bell Telephone Hour, 1965
8 —Tosca, avec Shirley Verrett, dirigé par James Conlon, Metropolitan Opera, 1978
9 —Tosca, avec Regine Crespin, Opéra de Stuttgart, 1961
10 —Tosca nei luoghi e nelle ore di Tosca, 1992, un film en direct conçu et produit par Andrea Andermann

  • LE FIGARO

    Le cinéaste Christophe Honoré revisite avec virtuosité et intelligence le chef-d'œuvre de Puccini.
  • LES ÉCHOS

    Mise en abyme plutôt que représentation, la mise en scène de Christophe Honoré questionne le mythe de la diva à partir de l'opéra de Puccini. ​
    Un dispositif très élaboré et un plateau réglé au millimètre assurent un spectacle mémorable.
  • LE MONDE

    L'opéra de Puccini a triomphé Aix-en-Provence sous la baguette de Daniele Rustioni, à la tête de l'Orchestre de l'Opéra de Lyon.
    Un Orchestre de l’Opéra de Lyon au sommet sous la direction inspirée de son très talentueux directeur musical, l’Italien Daniele Rustioni.
  • LA CROIX 

    Tosca de Puccini a inspiré à Christophe Honoré et Daniele Rustioni un spectacle apparemment "décalé", présenté au Festival d'Aix-en-Provence. Par son accomplissement, il frappe au coeur du célèbre opéra.
Jeudi 4 juillet 2019
21h30
Réserver
Samedi 6 juillet 2019
21h30
Réserver
Mardi 9 juillet 2019
21h30
Réserver
Vendredi 12 juillet 2019
21h30
Réserver
Lundi 15 juillet 2019
21h30
Réserver
Mercredi 17 juillet 2019
21h30
Réserver
Samedi 20 juillet 2019
21h30
Réserver
Lundi 22 juillet 2019
21h30
Réserver

Tarifs : 290€, 200€, 160€, 120€, 80€, 55€, 30€
Tarif jeunes : 9€
Tarif opéra en famille
Spectacle disponible en abonnement et en formules Premium ou Prestige

2h55 avec deux entractes

Spectacle en italien surtitré en français et en anglais

Vous aimerez aussi