Orfeo & Majnun

Moneim Adwan (1970), Howard Moody (1964), Dick van der Harst (1959)

Cours Mirabeau (Aix-en-Provence)
8 juillet
CRÉATION FRANÇAISE

Conception du projet : Airan Berg
Opéra sur un livret de Martina Winkel
Traduction poétique arabe de Fatena Al Ghorra
Traduction française d'Alain Perroux
Créé au Théâtre de La Monnaie (Bruxelles) le 29 juin 2018
Direction musicale
Bassem Akiki
Mise en scène
Airan Berg
Créatures animalières
Roger Titley
Costumes, dramaturgie
Martina Winkel
Lumière
Luc Schaltin
Vidéo
Daan Milius
Chorégraphie
Marta Coronado
Majnun
Loay Srouji
Layla
Nai Tamish Barghouti
Orfeo
Yoann Dubruque
Eurydice
Judith Fa
Narratrice
Sachli Gholamalizad
Chef de chœur
Philippe Franceschi
Avec la participation d'amateurs
Chœurs issus des publics Passerelles
Sinfonietta
Session de l'Orchestre des Jeunes de la Méditerranée
*Ancien artiste de l'Académie

Nouvelle production du Festival d'Aix-en-Provence
Co-commande et co-production : Festival d'Aix-en-Provence (France), La Monnaie / De Munt (Belgique), Valletta 2018 Foundation (Malte), Wiener Konzerthausgesellschaft (Autriche), Krakowskie Biuro Festiwalowe (Pologne), Operadagen Rotterdam (Pays-Bas), Santa Maria da Feira (Portugal)

Un rendez-vous MP2018 Quel Amour !

آنية من الزجاج
لمعان ضوء
الحب هو وهج العالم
وميض النار في كل شيء
يسافر عبر الوجوه وبين الورود
في الجسم والحجر
يحيل كل واحد منا مصباحا
نغمات رعشة

Un bol en verre,
Une lumière scintillante :
L’amour est la flamme du monde.
Sa flamme miroite en toute chose,
À travers les visages, les fleurs, le corps et la pierre,
Chacun est une lampe, un son vibrant.

Martina Winkel, Orfeo & Majnun, scène 3 (air de Majnun), 2018

Orphée aime Eurydice, que la mort lui enlève. Qays aime Layla, que son père lui arrache. L’un chantera son désespoir aux bêtes sauvages avant d’aller chercher son épouse aux Enfers, l’autre devient « Majnun », littéralement le « fou » d’amour qui adresse ses chants aux animaux. Né de la rencontre entre un mythe occidental inépuisable et une célèbre légende arabe, voici Orfeo & Majnun. Ce grand opéra participatif mêlera professionels et amateurs pour une vaste fresque qui est aussi une grande fête. La représentation de l’opéra, sous le ciel étoilé de Provence, sera ainsi précédée d’une parade artistique dans la ville d’Aix. Chœur, solistes, orchestres et animaux de toutes sortes chanteront l’ardent désir. Et l’amour plus fort que la désolation.

avec le soutien de

Logo Creative Europe

Fondation Bettencourt Schueller
Fonds Chœur à l'ouvrage
Fondation d'entreprise TOTAL
The Eloise Susanna Gale Foundation

Dimanche 8 juillet 2018
22h00

Spectacle gratuit, réservation des places assises à partir du 5 février 2018

Surtitres disponibles gratuitement sur http://sous-titres.festival-aix.com

1h30

Spectacle en français, anglais et arabe