Prologue de Pierre Alechinsky
"Prologue" de Pierre Alechinsky
Richard Strauss (1864-1949)

Ariane À Naxos

ARIADNE AUF NAXOS

Opéra en un acte précédé d'un prologue
Livret de Hugo von Hofmannsthal
Créé le 4 octobre 1916 à Vienne

Nouvelle production du Festival d'Aix-en-Provence
En coproduction avec Théâtre des Champs-Élysées, Théâtres de la Ville de Luxembourg, Opéra national de Finlande

Tarifs : 270€, 180€, 150€, 120€, 55€, 30€
Tarif jeunes : 9€
Tarifs découverte enfant pour toutes les représentations
Spectacle disponible en abonnement et en formules Premium ou Prestige

2h50 (entracte compris)
Spectacle en allemand surtitré en français et en anglais
Direction musicale
Marc Albrecht
Mise en scène
Katie Mitchell
Dramaturge
Martin Crimp
Décors
Chloe Lamford
Costumes
Sarah Blenkinsop
Lumière
James Farncombe
Responsable des mouvements
Joseph W. Alford
Primadonna / Ariadne
Lise Davidsen*
Der Tenor / Bacchus
Eric Cutler
Zerbinetta
Sabine Devieilhe*
Der Komponist
Angela Brower
Harlekin
Huw Montague Rendall
Brighella
Jonathan Abernethy*
Scaramuccio
Emilio Pons
Truffaldin
David Shipley
Najade
Beate Mordal*
Dryade
Andrea Hill*
Echo
Elena Galitskaya*
Ein Musiklehrer
Josef Wagner
Ein Tanzmeister
Rupert Charlesworth*
Ein Offizier
Petter Moen*
Ein Perückenmacher
Jean-Gabriel Saint Martin*
Der Haushofmeister
Maik Solbach
Ein Lakei
Sava Vemić
Orchestre
Orchestre de Paris
*Ancien.nes artistes de l'Académie

Die Dame gibt mit trübem Sinn
Sich allzu sehr der Trauer hin.
Was immer Böses widerfuhr
Die Zeit geht hin und widerfuhr.

Cette dame broyant du noir
S’abandonne trop à son désespoir.
Quels que soient les malheurs qui la tourmentent,
Le temps passe effaçant toute trace.

Hugo von Hofmannsthal, Ariadne auf Naxos, prologue (1916)

Côté coulisses, l’homme le plus riche de Vienne a commandé un opéra seria à un jeune compositeur tout en invitant une troupe de commedia dell’arte, mais comme le spectacle doit s’achever à 21 heures précises pour laisser place à un feu d'artifice, il ordonne à tous les artistes de se produire… en même temps ! Côté scène, la frivole Zerbinetta tente de convaincre la tragique Ariane que les hommes sont interchangeables, car ils sont tous les mêmes ! Entre fidélité et métamorphose, Richard Strauss et Hugo von Hofmannsthal font de leur troisième ouvrage commun davantage qu’un hommage à Molière ou Mozart : un opéra de chambre aussi impertinent qu’irrésistible, qui a traversé les décennies sans faiblir. Leur Ariane à Naxos retrouve le Théâtre de l’Archevêché pour une nouvelle production confiée à la metteuse en scène en résidence Katie Mitchell et au chef d’orchestre Marc Albrecht.

Vous aimerez aussi