— Au festival

Publiée le 20 juin 2022

UNE CINQUIÈME SAISON, BIENNALE D’ART ET DE CULTURE AVEC LE FESTIVAL D’AIX

Pour le solstice d’été, le Festival d’Aix-en-Provence vous entraîne dans un parcours musique, voix et Méditerranée à travers Aix-en-Provence. Du 24 juin au 16 juillet, parcourez la ville et ses théâtres à la découverte de nouveaux univers sonores !

Le 24 juin à l’Hôtel Maynier d’Oppède, on entendra Asmâa Hamzaoui, virtuose casablancaise du guembri, instrument traditionnel gnawa, les musiciennes et chanteuses de l’ensemble Bnat Timbouktou (les filles de Tombouctou) à travers le répertoire gnawa, musique spirituelle menant à la transe dont l’interprétation publique était jusque-là une prérogative masculine. Le 1er juillet à l’occasion du concert festif et populaire Parade[s] sur le cours Mirabeau, les solistes de Moïse et Pharaon et l’Orchestre national Avignon-Provence, placés sous la direction experte du chef italien Michele Mariotti, célèbrent Rossini en chantant quelques-uns de ses plus grands airs. Le 2 juillet à partir de 18h30 au 6MIC, le projet participatif HORS LES MURS invite artistes, enfants, jeunes et adultes pour une série de concerts oscillant entre joyeux chaos absolument maîtrisé, cérémonie rituelle et percussions corporelles avec Sublimes Portes, la Cie du Bayou & Rara Woulib, ainsi que The Very Big Experimental Toubifri Orchestra. Le 13 juillet, au Conservatoire Darius Milhaud, la session Medinea de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée donne son concert de clôture : vingt-cinq improvisateurs de l’orchestre entourent la soprano Claron McFadden et le saxophoniste belge Fabrizio Cassol. Ensemble, ils rivalisent d’inventivité pour le plus grand bonheur du public ! Cette année, ils imaginent ensemble une odyssée musicale en plusieurs variations tissée autour du personnage homérique de Pénélope.

PORTRAIT JULIA BULLOCK
Flamme pure et vaillante : Julia Bullock a été la grande révélation du Rake’s Progress de Stravinski donné au Festival d’Aix en 2017. Depuis, sa carrière a pris un brillant essor, avec pour constante un éclectisme exigeant faisant la part belle à la musique contemporaine et à un engagement fort en faveur de la diversité. Le premier volet du portrait qui lui est consacré le 5 juillet à 21h à l’Hôtel Maynier d’Oppède va du lied romantique au jazz, incluant plusieurs compositrices afro-américaines : Pat Castleton, Cora « Lovie » Austin, Alberta Hunter, Billie Holiday et Nina Simone. Le 16 juillet à 20h au Pavillon Noir, Julia Bullock consacre le deuxième volet de son portrait à Harawi d’Olivier Messiaen, bouleversant cycle de douze mélodies pour soprano et piano qui s’attache à une variante péruvienne du mythe de Tristan et Yseult. Sous-titré « chant d’amour et de mort », il mêle les mots du compositeur à des onomatopées en langue quechua. Aux côté des chanteurs, deux danseurs de l’American Modern Opera Company suivent au plus près leur narration.

Tout au long de juin et juillet, c’est l’été avec le Festival d’Aix-en-Provence !

EN SAVOIR PLUS