— Académie — Enoa

Publiée le 21 janvier 2014

UNE ACADÉMIE BIEN REPRÉSENTÉE AUX VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE

Sabine Devieilhe dans “La finta giardiniera” – Festival d’Aix-en-Provence 2012
© Patrick Berger

Les jeunes étoiles de l’Académie brillent toujours plus dans la galaxie lyrique. Pour s’en convaincre, il suffit de se pencher sur la liste des artistes nommés aux Victoires de la Musique classique 2014 : Sabine Devieilhe et Julie Fuchs dans la catégorie « Artiste lyrique », Mathieu Gardon dans celle de « Révélation lyrique »… Un point commun ? L’Académie européenne de musique, bien sûr !

A tout juste 28 ans, Sabine Devieilhe a déjà tout d’une grande. Pour preuve, le parallèle régulièrement établi entre elle et Natalie Dessay – excusez du peu. Déjà révélée au public aixois en 2012 dans la production de La finta giardiniera de Mozart, où elle interprétait le rôle de Serpetta, cette jeune chanteuse au talent à couper le souffle est nommée la même année Lauréate HSBC de l’Académie européenne de musique. Depuis, tout s’accélère : en 2013, elle reçoit le titre de « Révélation lyrique » aux Victoires de la Musique, puis enregistre un album Rameau porté aux nues par la critique, avant de s’illustrer dans les Dialogues des Carmélitesde Poulenc au Théâtre des Champs-Elysées, où elle remplace Sandrine Piau aux côtés de Sophie Koch, Patricia Petibon et Véronique Gens. Son interprétation du rôle-titre dans Lakméde Delibes à l’Opéra-Comique, ainsi que ses débuts à l’Opéra de Paris – où elle sera la Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée – la confirment comme une grande de la scène lyrique, déjà au-delà des espoirs placés en elle.

Une trajectoire qui n’est pas sans rappeler celle de Julie Fuchs, qu’on retrouve à ses côtés dans la compétition. Ancienne artiste de l’Académie, cette brillante artiste s’est illustrée dans le rôle-titre d’Acis et Galatée auprès de Julien Baer, avant d’être nommée elle aussi « Révélation lyrique » aux Victoires de la musique en 2012, puis d’obtenir le deuxième prix du Concours Operalia en 2013. La même année, elle triomphe dans le rôle-titre de Ciboulettede Hahn à l’Opéra-Comique, publie un enregistrement des mélodies de jeunesse de Mahler et Debussy et reçoit le titre de Lauréate HSBC. Cette véritable bête de scène multiplie les récitals et les concerts, et participera bientôt dans deux productions de l’Opéra de Zurich,Fidelio de Beethoven et Alcina de Haendel, où elle chantera aux côtés de la grande Cécilia Bartoli…

Julie Fuchs en 2012, Sabine Devieilhe en 2013… cette année, c’est au tour du tout jeune baryton Mathieu Gardon (26 ans à peine) de représenter les artistes de l’Académie dans la catégorie « Révélation lyrique ». L’été dernier, il rejoint cette pépinière sur le projet desMamelles de Tirésias de Francis Poulenc dans le rôle du Directeur, qu’il endosse à nouveau au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles en janvier 2014. Nommé « Révélation Artiste Lyrique 2013 » par l’ADAMI, il fait actuellement partie de la troupe de l’Opéra Studio de Lyon. Un artiste à découvrir d’urgence !

> VIDEO DE LA FINTA GIARDINIERA AVEC SABINE DEVIEILHE (2012)

> SITE INTERNET DE JULIE FUCHS

> SITE INTERNET DE SABINE DEVIEILHE

> SITE INTERNET DE MATHIEU GARDON

> VIDEO DE LA PRODUCTION DES MAMELLES DE TIRESIAS AU FESTIVAL D’AIX EN JUIN 2013 (MATHIEU GARDON)