— Au festival

Publiée le 30 juin 2014

SENSATIONS FANTÔMES

“Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan”
© (2014, Patrick Berger / ArtcomArt)

Depuis mercredi dernier, une présence fantomatique et sonore hante le Festival… Avec Fantôme (…), concert-spectacle en immersion créé par le compositeur Benjamin Dupé, le public est appelé à vivre une expérience sensorielle inédite, entre sons, lumières et mouvements. La parole est donc aux spectateurs… et à leurs sensations !

« Si je devais décrire mes sensations, je dirais que j’ai ressenti une forme de paisibilité contrariée. La mise en scène nous plonge d’abord dans un univers fait d’éléments naturels, très paisible, qui invite à la détente ; mais en fin de compte, il y a des sons qui nous prennent par surprise. Comme pour nous montrer que le monde n’est pas aussi tranquille qu’il en a l’air ! C’est un spectacle qui nous amène à garder constamment les sens en alerte, qui mobilise notre attention d’un bout à l’autre. »

« D’abord, je me suis complètement abandonnée à la zénitude. Puis vers la fin, j’ai commencé à réfléchir, je n’étais plus dans la seule sensation. Il y a des moments où l’intellect reprend, et nous amène à nous poser des questions bien au-delà de ce qui semble nous être proposé au premier abord. »

« Personnellement, ce qui m’a surtout marqué, c’est la manière dont le sable est utilisé, comme un objet la fois à voir et à écouter : cette espèce de ligne qui crée en même temps une barrière, qui s’écoule, dévoile des mots, et qui donne à voir le temps qui passe… comme un sablier ! »

« Un grand moment de plaisir ! »

Vous aussi, vous avez assisté à l’une des représentations de Fantôme (…) ? Laissez-nous votre témoignage en commentant cet article !

> A VOIR : l’album photo de Fantôme (…)