— Au festival

Publiée le 18 juin 2019

[ RÉVEIL EN MUSIQUE ] LA WALLY

Il arrive qu’un opéra ne survive dans la mémoire collective que par le miracle d’un seul air, porté par des interprètes d’exception, et l’apport décisif d’une culture populaire qui lui donne un second souffle. C’est le cas d’« Ebben, ne andrò lontana » (« Eh bien, je m’en irai loin ») dans La Wally d’Alfredo Catalani (1891), immortalisé par Renata Tebaldi, Magda Oliveiro ou, bien sûr, Maria Callas. Cet « opéra alpin », aujourd’hui fort peu donné – l’œuvre n’a probablement jamais été créée en France –, commence avec la chanson de l’Edelweiss et se termine par une grandiose avalanche ! Wally a un tempérament passionné qui annonce Tosca : sa jalousie provoque le malheur de celui qu’elle aime ; elle meurt comme elle en se jetant dans le vide. Dans ce grand air – inspiré d’une « chanson groenlandaise » sur un texte de Jules Verne ! –, elle fait front à son père, jurant de partir seule dans la montagne et de braver les neiges s’il veut la marier de force. Le thème couve à l’orchestre avant de prendre son envol dans la partie vocale.

EN 1981, DIVA DE JEAN-JACQUES BEINEIX, ROMANCE SUR FOND DE THRILLER ENTRE UNE DIVA NOIRE-AMERICAINE (WILHELMENIA WIGGINS FERNANDEZ), ET UN FAN POSTIER QUI L’A ENREGISTREE À SON INSU, RELANCE LA POPULARITE DE CE TUBE.
Si vous voulez voir Richard Bohringer, plongé dans sa baignoire et fumant le cigare, vous en expliquer toutes les subtilités, le tout dans une admirable lumière bleue électrique, rendez-vous ce mercredi à l’Institut de l’Image pour une projection du film !

À VOIR :

Diva (1981) de Jean-Jacques Beineix, dans le cadre du cycle « Ciné – Tosca : les divas et le cinéma » à l’occasion de la mise en scène de Tosca de Puccini par Christophe Honoré au Festival d’Aix-en-Provence.
INSTITUT DE L’IMAGE | Mercredi 19 juin, 20h30 | Durée : 1h57
EN SAVOIR PLUS

Découvrez cet air mythique chanté aux Bouffes du Nord :

Bande annonce française 

Bande annonce américaine