— Passerelles

Publiée le 29 mai 2019

RENCONTRE AVEC MARIE-LAURE GARNIER ET CÉLIA ONETO BENSAID LORS DES JOURNÉES DE LA VOIX

Célia Oneto Bensaid et Marie-Laure Garnier
© Célia Oneto Bensaid (gauche) : tous droits réservés / Marie-Laure Garnier (droite) (c) Florent Garcimore
Le 9 et 10 mai 2019, près de 400 personnes ont participé aux Journées de la Voix organisées par les services Passerelles du Festival d'Aix. À cette occasion, la soprano Marie-Laure Garnier, accompagnée au piano par Célia Oneto Bensaid, toutes deux Lauréates HSBC de l’Académie 2018, ont présenté cinq récitals publics à Aix-en-Provence, Vitrolles et Miramas en reprenant une sélection d’airs de la programmation 2019 du Festival. Pour compléter cette première approche de la voix, six ateliers d’initiation à la pratique vocale menés par trois chefs de chœurs ont été proposés aux participants au Conservatoire Darius Milhaud d'Aix-en-Provence.

Temps forts du parcours de découverte de l’opéra proposé par Passerelles, les Journées de la Voix sont une occasion privilégiée pour faire découvrir la voix et son fonctionnement. Cette année, des jeunes, des adultes mais aussi des élèves du Secondaire ont été invités à participer à cet événement. Voici les questions posées aux deux Lauréats HSBC de l'Académie à l’issue d’un des récitals pédagogiques par les élèves de la classe de 6e du collège Germaine Tillion à Marseille :

QUELLES ÉTUDES AVEZ-VOUS  RÉALISÉES ?

Marie-Laure Garnier : J'ai débuté mon parcours artistique en Guyane. J'y ai appris les percussions traditionnelles, la flûte traversière, le piano et l'orgue. À l'âge de 14 ans, j'ai fait le choix de quitter ma famille pour intégrer une classe de flûte au Conservatoire de Paris (CRR). Mon objectif était de devenir concertiste et professeur de flûte. Deux ans après, j'ai intégré la Maîtrise de Paris. J'y ai vécu trois belles années ; beaucoup de concerts de chœur sans oublier la participation à des opéras. C’est d’ici qu’est réellement né mon désir de développer ma voix. En 2019, j'ai intégré le Conservatoire national supérieur de musique de Paris. J'y ai obtenu un Master de chant ainsi qu'un Master de Musique de Chambre avec Célia. 
Célia Oneto Bensaid : J’ai fait mes études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où j’ai intégré successivement cinq classes : piano, musique de chambre, accompagnement vocal, accompagnement au piano et direction de chant. Chaque cursus dure cinq ans et se clôture par un prix équivalent à un Master 2.


ÉTAIT-CE UN RÊVE D’ENFANT D’ÊTRE CHANTEUSE LYRIQUE ET PIANISTE ?
 

M-L G. : Mon rêve de petite fille était d'être enseignante. Et bien que je sois devenue chanteuse, j'ai également la chance de pouvoir transmettre ma passion dans un conservatoire de région Parisienne.
C. O B. : Pas vraiment... je voulais être vétérinaire ! J’ai commencé à vouloir en faire mon métier à 15 ans ! 
 

DE QUI VOUS ÊTES-VOUS INSPIRÉE POUR DEVENIR PIANISTE ?
 

C. O B. : À vrai dire pas d’une seule personne en particulier et surtout pas nécessairement de pianistes : les chanteurs ou les autres instrumentistes m’inspirent également beaucoup ! Voici quelques noms pêle-mêle de musiciens qui me viennent en tête : Leonard Bernstein, Martha Argerich, Fazil Say, Patricia Petibon… mais la liste est infinie !
 

COMMENT FAITES-VOUS POUR NE PAS ÊTRE FATIGUÉE ET POUR TOUJOURS AVOIR UNE TRÈS BELLE VOIX ?

M-L G. : Être chanteuse lyrique, c'est un peu comme être sportif de haut niveau. J'essaie d'avoir une bonne hygiène de vie (sommeil, alimentation, activité physique). Mais cela ne suffit pas ! Après avoir étudié près de 7 ans avec un professeur de chant, j'ai acquis une certaine maîtrise de mon instrument. L'objectif est donc d'utiliser au mieux ma voix pour honorer mes engagements, et ce, sans me faire mal.
 

QU’EST-CE QUE LE CHANT VOUS APPORTE COMME SENSATION ?

M-L G. : Le chant est mon moteur ! Au quotidien, chanter me donne beaucoup d'énergie, de joie et d'enthousiasme. 
 

PARLEZ-VOUS TOUTES LES LANGUES QUE VOUS CHANTEZ  ?

M-L G. : À regret, non. Mais j'ai la chance d'avoir d'assez bonnes notions pour savoir les lire, les comprendre et les prononcer.
 

ÊTES-VOUS STRESSÉE AVANT DE MONTER SUR SCÈNE ?

C. O B. : Avant de monter sur scène je suis très concentrée. Je n’ai pas la sensation d’avoir peur, je ressens plutôt un calme profond avant de pouvoir donner beaucoup d’énergie au public.

Retrouvez Marie-Laure Garnier et Célia Oneto Bensaid en concert le 18 juin 2019 à l’Hôtel Maynier d’Oppède à Aix-en-Provence dans le cadre d’Aix en Juin.

Pour en savoir plus sur ces deux artistes :
Site de Célia Oneto Bensaid : www.celiaetonetobensaid.com
Page Facebook de Marie-Laure Garnier

Découvrez la vidéo des Lauréats HSBC de l'Académie 2018 !