— Au festival

Publiée le 14 juin 2021

PLEINS FEUX SUR SILVACANE

Les Voix de Silvacane - Festival d'Aix-en-Provence 2017
© Vincent Beaume

Aix en juin résonne aussi à La Roque d’Anthéron : depuis plusieurs années, Les Voix de Silvacane y accueillent des artistes de tous horizons avec leur univers musical propre. Sous les arcades et les voûtes chargées d’histoire de l’abbaye cistercienne, s’élèvent des airs d’hier et d’aujourd’hui, accordant beauté architecturale et splendeurs vocales.

Cette année est marquée par la venue de Waed Bouhassoun et Moslem Rahal, grands artistes aux racines orientales, figures-clés du chant classique arabe. Le duo puise dans le patrimoine musical et littéraire du Moyen-Orient, pour interpréter (ou réinterpréter) des chansons et poèmes nabatéens, trésors culturels issus d’une longue tradition bédouine. Le ney (flûte en roseau utilisée notamment dans les confréries soufies) de Moslem Rahal répond aux cordes pincées de l’oud de Waed Bouhassoun et à sa voix de velours au timbre grave, si renommée. Ce concert dessine un voyage dans le temps, aux horizons lointains, mettant en musique aussi bien des textes très anciens que du XXe siècle, répondant à des problématiques contemporaines.

Musicatreize invite également au voyage à travers un programme qui s’empare du thème de l’exil au féminin. Trois femmes sont mises en lumière : Ariane, fille du roi Minos, abandonnée sur l’île de Naxos par Thésée, incarnée dans le Lamento d’Arianna de Monteverdi, avec interludes au violoncelle ; Didon, princesse phénicienne, fuyant son frère Pygmalion et fondatrice de Carthage, avec le Didon et Énée de Purcell (également arrangé pour six voix et violoncelles par Pierre-Adrien Charpy) ; enfin, Marina Tsvetaeva, poétesse russe persécutée par le régime stalinien et à la longue errance en Europe, qui a inspiré Édith Canat de Chizy pour son œuvre Exil.
Lands Unseen de Josephine Stephenson, création mondiale donnée en exclusivité, évoquera à son tour la solitude féminine face au destin.

Six solistes et six violoncelles content ces chemins bousculés, mais cèdent aussi le pas au violoncelle solo. Le programme mêle ainsi des sonorités baroques, classiques et contemporaines, car exil et solitude sont de tous temps.

 

Aix en juin propose un bel éventail d’événements gratuits : concerts Académie, récital de Fleur Barron et Kunal Lahiry, jazz avec Yazz Ahmed, grand concert Parade[s], Cycle ciné, retrouvez toute la programmation sur notre site ou notre application.