— Et vous

Publiée le 16 juin 2013

LES ATELIERS DU FESTIVAL SE METTENT AU VERT

Le Grand Saint-Jean
© Jean-Michel Eisenlohr

Fastueux, opulent, démesuré… l’opéra n’est pas forcément l’univers que l’on associe le plus directement au développement durable. Pourtant, depuis 2010, le Festival d’Aix multiplie les actions pour réduire son impact sur l’environnement, avec l’aide de ses équipes toujours plus mobilisées. Et les ateliers de conception de costumes et de décors sont les premiers à donner l’exemple !

Cette année, le Festival s’est concentré sur la mise en place d’actions concrètes au sein des ateliers installés à Venelles, avec la participation active et efficace des équipes. Une charte interne incitant à l’éco-responsabilité est annexée aux contrats d’embauche, et invite le personnel à réduire sa consommation d’énergie, d’eau, de papier et de matières premières, et à trier ses déchets.

Depuis octobre 2012, un inventaire précis des déchets de construction permet de les trier et de les valoriser: bois, cartons, métaux et déchets ordinaires, mais également déchets liés à la peinture (pots, matériel souillé), aux équipements électriques et électroniques… tous ont trouvé des exutoires locaux. Ces dispositifs de tri sont également mis en place sur les sites de représentation, où constructions et démontages génèrent de nombreux déchets.

Par ailleurs, l’atelier de costumes – qui utilise déjà une lessive écologique et collabore avec un pressing bio – a encore étendu son engagement, en mettant en place en mai 2012 une bourse aux costumes déclassés, à destination d’associations culturelles et sociales locales.

L’atelier de décoration a, quant à lui, opté depuis de nombreuses années pour de la peinture sans solvant, et a sensibilisé ses équipes à une consommation raisonnée de l’eau.

Qu’on se le dise: les ateliers tiennent leurs engagements en faveur de l’environnement!

DECOUVREZ TOUTES LES ACTIONS DE L’ECO-FESTIVAL