— Académie

Publiée le 26 septembre 2013

LES ARTISTES DE L’ACADÉMIE S’ILLUSTRENT DANS LES CONCOURS INTERNATIONAUX

© Vincent Beaume

Le monde de l’opéra aime à récompenser les talents les plus prometteurs des années à venir. Les concours présidés par d’éminents jurys sont pour ces artistes en début de carrière une étape incontournable.

À cet égard, la rentrée nous apporte son lot de bonnes nouvelles car plusieurs anciens académiciens se sont illustrés à l’occasion de ces concours. À commencer par le célèbre Concours Opéralia créé par le monstre sacré Placido Domingo. Un concours qui, des mots de son fondateur, aurait tout des « Jeux olympiques de l’art lyrique» !  C’est la pétillante soprano Julie Fuchs, récipiendaire du Prix Gabriel Dussurget et interprète de Galatea dansAcis and Galatea de Haendel en 2011 au Festival d’Aix, qui remporte le célèbre 2e prix et marche ainsi sur les traces du grand ténor Rolando Villazón. Dès l’été prochain, sa voix retentira à nouveau au Festival d’Aix sous la direction de Marc Minkowski dans un répertoire baroque français. La soprano Dušica Bijelic (Académie 2012), la mezzo-soprano Dorottya Lang (Académie 2013) et le baryton Sidney Outlaw (Académie 2012) ont également fait un remarquable parcours en parvenant jusqu’en demi-finale de cette édition 2013.

Après la soprano Emöke Baráth, notre belle Hélène dans l’Elena de Cavalli, qui remporta en 2011 le premier prix du Concours international de chant baroque Pietro Antonio Cesti, c’est au tour du ténor Fernando Guimarães, interprète des rôles de Teseo et Cacciatore, d’être distingué dans ce concours cent pour cent baroque organisé par le Festival de musique ancienne d’Innsbruk. Il remporte non seulement le 3e prix mais également un engagement au mythique Theater an der Wien. Kangmin Justin Kim, contre-ténor de la Résidence Cavalli en 2013 et doublure sur la production d’Elena, se distingue lui aussi avec un prix spécial qui lui vaut de se produire en concert au Theater Heidelberg.

Les ensembles passés par l’Académie ne sont pas en reste !

Le très sélectif concours Banff International String Quartet, réservé à la crème des ensembles à cordes et qui se déroule au Canada tous les trois ans, a sélectionné cette année le Quatuor Anima et donné son 3e prix au Quatuor Navarra, tous deux présents cet été à l’Académie, parmi les dix meilleurs ensembles à concourir ! De son côté, le trio Atanassov est parvenu jusqu’en demi-finale de la 62e édition du Concours international de musique ARD de Munich.

Une bien belle moisson de prix prestigieux pour des artistes à l’avenir prometteur qui vient conforter l’Académie dans son rôle de révélateur de nouveaux talents.