— Et vous

Publiée le 6 juillet 2013

LE PRÊT-À-PORTER S’INVITE AU FESTIVAL D’AIX

Pour 2013, le Festival d’Aix s’offre une séance de relooking ! Dès le 26 juin, nos équipes d’accueil porteront des vêtements dessinés en exclusivité pour le Festival par un jeune styliste,  Moustadira Adame. Retenez bien son nom et celui de sa marque – Chewö Couture – il fait déjà parler de lui…

A 23 ans, Moustadira Adame n’en est déjà plus à ses débuts, et son parcours en flèche a tout du conte de fée. Originaire de Marseille, il se lance dans la création de vêtements dès le lycée : « depuis l’enfance, je dessinais et je customisais des vêtements. Et puis à 16 ans, je me suis dit : pourquoi ne pas lancer une marque ? J’ai d’abord fait une dizaine de T-shirts que j’ai vendus à mes amis, puis par le bouche à oreille j’ai commencé à me faire connaître et j’ai pu réaliser une collection complète ». Chewö Couture était né. Tout va alors très vite : lauréat du Concours Talent des Cités à l’âge de 18 ans, Moustadira Adame enchaîne les prix et trophées et signe en 2011 un contrat avec les Galeries Lafayette. Aujourd’hui, Chewö Couture s’exporte jusqu’en Chine, où le « made in France » séduit les adeptes de l’élégance, et s’est exposé cette année lors de la Fashion Week à Paris.

Le style à la fois chic et décontracté des créations de Moustadira Adame est devenu sa marque de fabrique. Mais qu’on n’attende pas de lui une mode urbaine tout droit sortie des cités : bien loin des idées reçues, le jeune styliste affirme comme source d’inspiration principale… le dandysme. « Mes influences viennent surtout d’Oscar Wilde, de Baudelaire, et de manière générale de tout le courant dandy du XIXe siècle dont j’actualise les codes vestimentaires et que je décline aussi pour la femme. Le néo-dandy et la dandy-girl d’aujourd’hui veulent des vêtements qui puissent être portés en toute occasion, élégants et modernes ». Fidèle à son mentor Oscar Wilde, dont le portrait trône en bonne place dans chaque boutique Chewö couture, Moustadira Adame affirme son anti-conformisme : « Je n’aime pas faire ce qu’on attend de moi. J’aime casser les codes, être là où on ne m’attend pas et ne pas faire deux fois la même chose. »

Mais à quoi ressembleront donc les nouveaux costumes des équipes du Festival d’Aix ? « Je voulais à la fois quelque chose de reconnaissable, à la fois moderne, chic et décontracté. Je suis parti des couleurs du logo, rouge et noir, pour créer des blazers noirs avec un billet rouge autour du col qui fait un rappel du pantalon chino rouge. » Pour dessiner ces nouvelles tenues, résolument modernes tout en restant fidèles à l’esprit du Festival, Moustadira Adame s’est aussi inspiré de sa découverte de l’institution de l’intérieur, au contact de nos équipes : « Avant, je ne connaissais pas vraiment le Festival. On en a une image très sérieuse, élitiste même. Pourtant, en rencontrant les équipes, je me suis rendu compte que c’était beaucoup moins fermé que ça : beaucoup de jeunes y travaillent, et il y a beaucoup de choix parmi les spectacles qui sont proposés. J’encourage les jeunes aixois à y aller cet été ! ». Et si ce jeune styliste était tout simplement l’un de nos meilleurs ambassadeurs ?

Et en bonus : Moustadira Adame nous fait partager son conseil mode, en nous décrivant sa tenue idéale pour aller au Festival ! Pas de jaloux : il y en a pour les hommes comme pour les femmes…

Tenue femme : « Une robe en coton et dentelle, bien coupée, qui arrive en-dessous du genou. La dentelle permettra de rester chic sans avoir trop chaud ! »

Tenue homme : « J’imagine une tenue tout en lin, avec une chemise cintrée à petit col : il ne faut surtout pas que le col soit trop grand, ni que la chemise soit longue et large comme on a l’habitude de les voir dès qu’elles sont en lin ! Avec ça, je verrais un blazer court et cintré, et un pantalon – de lin, bien sûr. »

En un mot : l’été sera mode ou ne sera pas au Festival d’Aix-en-Provence !

DECOUVREZ LE SITE DE CHEWÖ COUTURE