— Passerelles

Publiée le 29 avril 2019

À LA RENCONTRE DES PUBLICS AVEC PASSERELLES

© Vincent Beaume
Passerelles, ce sont deux services – éducatif et socio-artistique – qui d’année en année travaillent ensemble pour ouvrir plus grand les portes du Festival. Auprès des écoles, des universités, mais aussi de tout le tissu associatif, Passerelles contribue à raffermir toujours plus les ramifications vivantes entre le Festival et le territoire qui l’entoure. Et à construire ensemble un écosystème sensible, ouvert et participatif.

ICI, TOUT LE MONDE EST LE BIENVENU

Depuis leur création respective en 2007 et 2008, les services éducatif et socio-artistique du Festival d’Aix vont à la rencontre de ceux et celles pour qui l’opéra n’est pas forcément une évidence : dans les écoles, les hôpitaux, les universités, les maisons de retraite, les quartiers d’habitat social…
Cela passe par un accès facilité au Festival pour ces publics – ouverture gratuite de certaines représentations, organisation logistique de leur venue. Mais aussi – surtout – par un accompagnement progressif et adapté, tout au long de l’année. Chaque été, les répétitions pré-générales des opéras du Festival d’Aix sont ouvertes aux publics Passerelles.

PARTICIPATION ACTIVE

Passerelles, ce n’est pas agir pour. Mais avec les publics. Fondée dans la conviction que faire, c’est s’approprier, l’approche Passerelles passe par la pratique. Déroulés sur toute l’année, les parcours de sensibilisation proposent des cheminements progressifs et sur-mesure, pour aborder l’opéra dans toute son actualité. Un processus où l’expression artistique occupe une place centrale : chant, arts plastiques, photographie, écriture… 

Participer, c’est également s’inscrire dans l’aventure du Festival et de sa « machine opéra » en pénétrant dans l’envers du décor, avec ses équipes, ses coulisses. Plusieurs temps forts ont déjà rythmé le calendrier Passerelles 2019. La Journée Portes Ouvertes aux ateliers de construction de décors et de costumes du Festival, le 7 et 8 février derniers, a ainsi permis à plus de 400 participants des groupes partenaires de Passerelles de découvrir l’opéra à travers ses métiers techniques et ses coulisses. Plus récemment encore, ce sont près de 250 partenaires qui ont eu rendez-vous du 24 au 26 avril avec les métiers de la technique sur le plateau du Théâtre de l’Archevêché.

Participer, c’est aussi prendre part aux productions elles-mêmes, côté salle et côté scènes. Car avec Passerelles, les amateurs ont leur place au Festival d’Aix. Et les énergies du Festival convergent autour d’eux pour inventer des nouvelles voies de création inclusive dans l’art lyrique. Cet été, deux projets faisant appel à la participation du public Passerelles seront présentés dans le cadre d'Aix en juin : La Conférence des oiseaux à l'Hôtel Maynier d'Oppède et Souvnans – en lien avec la chorale Afrimayé et et le choeur multiculturel Work Songs – à l'Abbaye de Silvacane.

À travers ces expériences inoubliables, c’est tout le projet artistique du Festival qui se nourrit de Passerelles et de ses publics – et vice versa. Une réciprocité fertile, pour un Festival d’Aix toujours plus participatif et riche en émotions. 

RAMIFICATIONS ÉTENDUES

Le Festival d’Aix n’est pas un univers clos. Ses racines vigoureuses puisent profondément dans la ville d’Aix-en-Provence, la métropole d’Aix-Marseille, un département et une région vibrants de singularités.
Pour nourrir ces ramifications, Passerelles peut compter sur un puissant réseau de partenaires locaux et d'intervenants fidèles mobilisés sur tout le territoire. Pas de parcours qui ne s’écrive sans eux. Écoles, universités, associations : ils sont les articulations essentielles de cette arborescence patiente, cultivée d’année en année – et alimentée par la confiance mutuelle et le désir de contribuer à la vie du territoire.

Si tu ne viens pas au Festival, le Festival viendra à toi. À l’ère digitale, l’accessibilité peut aussi s’appuyer sur le web. Appli Opera Play, webdocs, retransmissions live et gratuites – de nouvelles passerelles numériques qui rendent le Festival toujours plus proche.

Par l’art, nous voulons donner à nos élèves des moyens d’expression. Parce que nous croyons que ce langage peut leur devenir utile – et même être une pièce essentielle du puzzle de leur vie. 

Parole d’un enseignant d’école primaire

Avec le soutien de

Fondation La Poste