— Au festival

Publiée le 22 juin 2019

À LA RENCONTRE DE RAPHAËL PICHON AVEC FLEURUS PRESSE

Raphaël Pichon
© François Sechet
Le Festival d’Aix et Fleurus presse s’associent dans le cadre d’une convention de mécénat pour faire vivre et découvrir l’opéra auprès du plus grand nombre et en particulier du jeune public. Dans le dernier numéro du magazine Le Monde des ados, l'éditeur jeunesse publie un entretien avec le chef d'orchestre RapHaël Pichon français dans lequel il partage avec les lecteurs en herbe sa passion pour la musique et l'opéra. Extraits.

Un chef d’orchestre, ça sert à quoi ?
C’est un guide et une oreille ! Il doit faciliter la communication entre les musiciens. C’est ce qui fait la beauté de la musique, classique ou non : chacun peut mettre de lui dans les notes qu’il joue. Si on ne veut pas que ça soit un brouhaha géant, il faut qu’il y ait un chemin clair partagé par tous mais enrichi de chacun. C’est une alchimie à trouver : dans le cadre des intentions du compositeur, le chef d’orchestre doit faire que chacun trouve sa part de liberté.

Comment parvenez-vous à l’harmonie entre les musiciens ?
Il y a des informations très codifiées, par exemple les temps marquant le rythme. Mais la façon dont vous les donnez peut avoir des conséquences infinies sur le son. Je suis muet : ma seule possibilité de m’exprimer, c’est le corps, le regard, l’ampleur d’un mouvement… L’alchimie se fait entre la musique et son compositeur, les interprètes et le chef d’orchestre.

RÉSERVEZ VOS PLACES POUR LES PROCHAINS CONCERTS DE RAPHAËL PICHON À AIX :
CONCERT MOZART ET SES CONTYEMPORAINS — 7 JUILLET
CONCERT DERNIÈRES SYMPHONIES DE MOZART — 11 JUILLET
CONCERT DERNIÈRES SYMPHONIES DE MOZART — 17 JUILLET

LIRE L'ENTRETIEN COMPLET



Profitez de toutes les offres Fleurus presse à partir de 3,50€ par mois avec le code promotionnel suivant : vfpm19
www.fleuruspresse.com