— Au festival

Published on 8 juillet 2016

La douce soprano Julia Bullock illumine la scène de The Rake’s Progress

La jeune soprano américaine originaire du Missouri est à l’honneur dans The Rake’s Progress d’Igor Stravinski mis en scène par Simon Mc Burney. Elle incarne Anne Trulove, la fiancée de Tom Rakewell dont l’opéra nous retrace la vie de libertin dans l’Angleterre du XVIIIe siècle.

 

Julia Bullock is a dream of Anne Trulove, combining purity and sweetness of tone with absolute honesty on stage.

Financial Times

Dès son entrée sur scène, le spectateur ne peut que s’attacher au doux éclat de sa présence. Son pas, assuré et fragile à la fois, donne à voir un personnage énigmatique, qui brûle d’amour pour son fiancé pris au piège dans des aventures infernales et satiriques. Accablée par cette ironie du sort, elle se met en marche pour retrouver celui qu’elle aime et braver le destin. Fière et battante, pure et entière, elle est celle qui reste debout. Avec brio, Julia Bullock donne vie et fougue à son personnage, et le hisse au-devant de la scène sous le regard attendri du public.

 

Sa vocalité étendue et claire, est à l’aise dans ce rôle qui accumule les chutes et les ascensions mélodiques dans les registres extrêmes, terre bucolique et aigu céleste.

Olyrix.com

Biographie de l'artiste

Originaire du Missouri, la soprano Julia Bullock est diplômée de l’Eastman School of Music ainsi que de la Juilliard School en 2015. Lauréate de plusieurs fondations, elle remporte notamment le Premier Prix du Naumburg International Vocal Competition en 2014 et le Premier Prix des Young Concert Artists International Auditions en 2012. Elle participe régulièrement à des concerts de bienfaisance au bénéfice de victimes de guerres. Autant à l’aise dans le monde lyrique que dans les salles de concert, elle chante régulièrement en soliste, notamment avec le London Symphony Orchestra sous la direction de Sir Simon Rattle. En 2015, elle fait ses débuts avec le New York Philharmonic Orchestra dans la Concert Suite n°1 de West Side Story de Bernstein. Fréquemment invitée au New York Festival of Song, elle propose plusieurs programmes de récital qu’elle donne dans tous les États-Unis.

À l’opéra, elle chante le rôle-titre de La Passion de Simone de Kaija Saariaho dans le cadre de l’Académie de l’Orchestre philharmonique de Berlin, ainsi que celui de l’Indian Queen de Purcell sur la scène de l’Opéra de Perm, du Teatro Real de Madrid, du Théâtre Bolchoï de Moscou ainsi que de l’English National Opera. Elle interprète également Pamina dans La Flûte enchantée de Mozart lors d’une tournée en Amérique du Sud. Parmi les autres rôles qu’elle aborde, on peut citer Susanna dans Les Noces de Figaro de Mozart et Monica dans The Medium de Menotti ainsi que les rôles principaux de La Cenerentola de Rossini, de La Petite Renarde rusée de Janáček et de L’Enfant et les sortilèges de Ravel. Cette saison, elle participe notamment à une production et à l’enregistrement de l’opéra Dr. Atomic de John Adams, ainsi qu’à la création d’une nouvelle oeuvre de Jonathan Berger avec la Société de musique de chambre du Lincoln Center. En plus d’un récital avec le ténor Ian Bostridge, elle chante avec l’Orchestre philharmonique de Los Angeles sous la direction de Gustavo Dudamel et se produit dans la Bachianas Brasileiras n°5 de Villa Lobos avec l’Orchestre symphonique de Baltimore.