— Passerelles

Publiée le 25 avril 2013

A LA DÉCOUVERTE DE L’ESTHÉTIQUE BAROQUE…

Louise Valentin, jeune choriste de l’atelier vocal du Festival d’Aix-en-Provence, nous fait part de son expérience baroque à l’occasion d’un atelier organisé par les services éducatif et socio-artistique du Festival d’Aix-en-Provence. Entrez dans la danse, et en musique!

Le samedi 30 mars 2013, le Festival d’Aix-en-Provence organisait un atelier dont le but était de « découvrir » le baroque, en chant et en danse – deux disciplines à l’ époque très liées (XVII-XVIIIème s.).

Nous avons d’abord été divisés en deux groupes : l’un commençant par le chant en compagnie de Benjamin Lunetta, chanteur et Frédéric Isoletta pianiste, l’autre par la danse avec Sylvie Colas (professeur de danse au conservatoire d’Aix-en-Provence). Pour l’atelier de chant, nous nous sommes assis en cercle afin de tous voir Mr. Lunetta, puis nous avons commencé des échauffements plutôt étonnants qui consistaient à produire des sortes d’onomatopées chantées. Après un résultat plus ou moins fructueux, nous nous sommes ensuite mis à chanter Orphée aux Enfers de Marc-Antoine Charpentier. Je dois bien l’admettre, le début fut quelque peu étrange; mais après plusieurs minutes de travail nous avons enfin réussi à la chanter de façon dirons-nous agréable. Après cet atelier absolument génial, nous sommes montés jusqu’à la salle de danse où nous attendait Mme Colas. Elle nous expliqua un petit peu le lien entre la danse et la musique à cette époque, et nous montra même des documents sur lesquels on pouvait voir des sortes de partitions de danse représentant tous les mouvements que l’on devait faire.

Certains dessins formaient par exemple des lettres ou des symboles fort jolis à regarder. Puis, après un rapide échauffement, Sylvie Colas nous enseigna certains gestes que nous refîmes sur la musique des Indes Galantes.

Au bilan, cet atelier a été une expérience enrichissante qui m’a fait découvrir de nouvelles perspectives artistiques.

Louise VALENTIN, Jeune Ambassadrice du Festival d’Aix-en-Provence