— Au festival — Et vous

Publiée le 13 juin 2014

LA CULTURE EN DANGER

Depuis 1948, la ville d’Aix-en-Provence abrite un festival d’art lyrique qui est parmi les plus réputés au monde. Tout récemment, notre Festival recevait à Londres, aux OPERA AWARDS,LE PRIX DU MEILLEUR FESTIVAL D’OPÉRA. Il participe ainsi à l’image internationale de notre ville et génère quelque 65 MILLIONS D’EUROS DE RETOMBÉES ECONOMIQUES, dont 30 millions environ sur le territoire du Pays d’Aix, fournissant notamment au secteur touristique local une fréquentation importante.

Aujourd’hui, LE FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE EST EN DANGER. Pourquoi ? Parce que le modèle économique et social du Festival est très directement lié au régime des intermittents du spectacle, artistes et techniciens, qui représentent cette année plus de 70% de son personnel (soit 668 personnes sur 927). Contrairement à une idée trop répandue, LA PLUPART D’ENTRE EUX NE SONT PAS DES PRIVILÉGIÉS, loin de là : non seulement leurs conditions d’emploi supposent une très grande flexibilité et précarité, mais leurs salaires et indemnités sont modestes, avec une RÉMUNÉRATION MOYENNE DE 1150€/MOIS.

Selon la nouvelle convention négociée entre le Medef (qui ne représente pas les employeurs de la culture) et la CFDT, FO et CFTC (qui représentent très peu les intermittents), près de la moitié des intermittents verraient leurs indemnités réduites allant jusqu’à la perte d’un mois de revenu. C’est pourquoi nous demandons la renégociation de cet accord. Le régime des intermittents du spectacle répond aux spécificités de notre activité, par nature temporaire et fluctuante. LE FRAGILISER, C’EST REMETTRE EN CAUSE TOUTE NOTRE PROFESSION ET TOUTE LA RICHESSE DE NOTRE VIE CULTURELLE.

Un peu partout en France, le mécontentement du monde culturel grandit, provoquant grèves et annulations de festivals. Or dans le contexte de crise que nous connaissons, les conséquences d’une annulation en 2014 seraient plus dramatiques qu’en 2003, METTANT EN CAUSE LA SURVIE DU FESTIVAL D’AIX.

C’est pourquoi l’ensemble du personnel du Festival – permanents, saisonniers, techniciens et artistes intermittents ou étrangers – s’associe à la défense du régime des intermittents du spectacle.

Parce que nous avons la conviction que notre société est plus riche avec une expression artistique dynamique et qu’il est INJUSTE DE STIGMATISER DES PROFESSIONS qui permettent à la CULTURE D’ÊTRE UN DES SECTEURS ÉCONOMIQUES LES PLUS IMPORTANTS EN FRANCE (+ de 670 000 emplois, et 3,2 % du PIB).

SOUTENEZ-NOUS EN SIGNANT LA PÉTITION EN LIGNE

Merci pour votre soutien !

Les équipes du Festival d’Aix