— Passerelles

Publiée le 22 mars 2022

JOURNÉE D’IMMERSION DANS LES COULISSES DE L’OPÉRA, AU CŒUR DES ATELIERS DU FESTIVAL

Alors que l’édition 2022 se profile doucement, les coulisses du Festival en préparation ont été dévoilées jeudi dernier au public des services éducatif et socio-artistique du Festival, Passerelles.

Pour la cinquième fois, les Ateliers de construction des décors et costumes du Festival d’Aix ont rouvert leurs portes à l’occasion de la Journée Portes Ouvertes, une étape phare dans le parcours de sensibilisation et de découverte de l’opéra proposé par Passerelles.

Car avant de pouvoir lever le rideau sur les sept productions lyriques de l’été, de nombreux mois d’étude et de fabrication auront été essentiels pour faire sortir de terre les décors et costumes imaginés par les équipes artistiques de chaque spectacle.

Tout au long de cette journée, plus de 350 personnes issues des structures partenaires du service Passerelles auront pu découvrir par petits groupes les métiers techniques qui interviennent dans l’opéra : bureau d’études, menuiserie, serrurerie, décoration, accessoires, coiffure et maquillage, costumes, chapeaux, vidéo, son, lumière et régie de scène.

Au point de rencontre Serrurerie, Claire, entrée au Festival en tant qu’apprentie, confie au groupe qui l’entoure être tombée amoureuse de son métier après avoir testé différents postes au sein des Ateliers. Dans la salle d’à côté, Sophie, accessoiriste au Festival depuis plusieurs années, raconte aux étudiants en habillage ce qui se joue en coulisse les soirs de spectacle, notamment lorsqu’un changement de scène requiert de retirer ou de placer une multitude d’accessoires : « c’est comme un ballet, rien n’est laissé au hasard, il s’agit de ne pas perdre de temps, de ne pas se bousculer. »

L’équipe Décoration, imperturbable, poursuit son travail sur les décors d’un des opéras de l’édition à venir pendant que Philippe présente au groupe les différentes matières - toutes issues de la filière bois pour des raisons de recyclage - qu’il est possible d’utiliser pour simuler la pierre ou encore le sable, de sorte à respecter à la fois les règles de sécurité, de confort pour les interprètes sur scène et d’esthétique souhaitée. L’alternance des décors d’un jour sur l’autre n’est pas sans conséquences ! Christine, de l’équipe menuiserie, insiste sur le travail de précision au millimètre près requis dans la fabrication des pièces en bois qui devront pouvoir se monter et se démonter en un temps record, plusieurs fois pendant le Festival puis en tournée. Marie-Laure, vingt ans d’expérience dans la coiffure et le maquillage, montre aux étudiantes en formation esthétique quelques-unes des perruques portées sur des productions antérieures et rappelle que dans son métier tout peut évoluer jusqu’au soir de la première.

Si chaque métier a ses spécificités et sa complémentarité, tous et toutes sont d’accord pour dire que le travail des Ateliers est avant tout un travail d’équipe et de personnes passionnées

Si chaque métier a ses spécificités et sa complémentarité, tous et toutes sont d’accord pour dire que le travail des Ateliers est avant tout un travail d’équipe et de personnes passionnées – passion qu’ils ont pu partager à un public hétéroclite composé de collégiens, lycéens en formation professionnelle, d’étudiants, de jeunes et adultes en insertion professionnelle à l’occasion de cette journée. Il est encore trop tôt pour savoir si des vocations sont nées jeudi dernier mais c’est assurément une expérience mémorable et enrichissante pour tous les participants !