— Au festival

Publiée le 22 mars 2021

HOMMAGE À L’ÉCRIVAINE ÉGYPTIENNE NAWAL EL SAADAWI

© Marwan Naamani / AFP

À 90 ans, l’écrivaine et psychiatre égyptienne Nawal El Saadawi, grande figure de la lutte pour l’émancipation des femmes dans le monde arabe, s’est éteinte dimanche 21 mars au Caire. Si ses prises de positions lui ont valu de nombreuses critiques, menaces et emprisonnement, cette icône de la cause des femmes, à la reconnaissance internationale, a inspiré des générations de femmes arabes.

Autrice phare de la littérature égyptienne avec plus d’une cinquantaine d’ouvrages de référence, traduits dans une trentaine de langues, Nawal El Saadawi s’est battue toute sa vie en faveur du droit des femmes dans le monde arabe et plus particulièrement en Égypte. Elle dénonce la condition des femmes dans les pays musulmans et fustige leur marginalisation sociale et toutes les formes de violence qu’elles subissent.

Menacée par des islamistes radicaux, elle fuit son pays natal en 1993 et s’exile aux États-Unis où elle participe à une résidence d’écriture durant trois ans à l’Université Duke, en Caroline du Nord. Elle revient en Égypte en 2005 mais se confronte à nouveau à des critiques de la part d’institutions qui lui reprochent une atteinte à l’Islam puis, en 2013, son soutien en faveur de la destitution du président islamiste Mohamed Morsi. Figure politique, Nawal el-Saadawi avait envisagé de se présenter à l’élection présidentielle de 2005 avant de se raviser.

Si ses prises de positions lui ont valu de nombreuses critiques, menaces et emprisonnement, cette icône de la cause des femmes a inspiré des générations de femmes arabes. En témoigne son roman Woman at Point Zero, paru en 1975, récit choc qui a conduit Stacy Hardy à l’écriture du livret de son opéra du même nomporté par quatre artistes désireuses de faire entendre à l’opéra une nouvelle voix féminine – la compositrice Bushra El-Turk, la metteuse en scène Laila Soliman, l’écrivaine Stacy Hardy et la réalisatrice Aida Elkashef.

*Cette production devait être présentée avec le soutien d’enoa en première mondiale au Festival All Arias d’Anvers puis au Festival d’Aix-en-Provence en 2021. Le Festival All Arias d’Anvers a été malheureusement contraint d’annuler sa création en raison de la crise sanitaire. Le Festival d’Aix étudie actuellement les possibilités de son report pour une prochaine édition.