— Au festival

Publiée le 6 novembre 2019

ÉCOCONCEPTION DES DÉCORS ET ÉCORESPONSABILITÉ : LIBÉ S'EMPARE DU SUJET

Ateliers de construction des décors à Venelles - Festival d'Aix-en-Provence 2019
© Jean-Claude Carbonne
La démarche d'écoconception des décors d'opéra initiée par le Festival d'Aix dès 2012 est citée en exemple par le quotidien Libération qui consacre un article à l'écoresponsabilité dans le spectacle vivant en France dans son numéro du 25 octobre dernier.

Pionnier dans le domaine, le Festival d'Aix a initié sa démarche d'écoresponsabilité dès 2010 avec une stratégie de développement durable prévoyant notamment un programme de recherche et développement en écoconception des décors ayant abouti en 2017 à la création du premier décor d'opéra 100% recyclable avec la production de Carmen dans la mise en scène de Dmitri Tcherniakov.

Ce n'était pas un sujet à l'époque, et c'est devenu un axe de travail. [...] Le milieu s'est responsabilisé. Dans nos contrats, on propose de travailler comme ça aux artistes invités, sans l'imposer, et ils suivent, comme Romeo Castellucci, qui a même traité le sujet au sein de son Requiem de Mozart.
 

François Vienne, entretien réalisé par Thomas Corlin, "Scènes, le vert prend racines", Libération, 25 octobre 2019

Stockage, recyclage des décors, circuits courts, transports des décors et réduction des éléments de décors à déplacer en tournée, création de matériauthèques, le spectacle vivant français, qui ne manque pas d'idées, a initié nombre de démarches régionales actives et déterminées à joindre le geste à la parole. Le journaliste Thomas Corlin fait le point dans son article intitulé "Scènes, le vert prend racines".

LIRE L'ARTICLE DE THOMAS CORLIN — LIBÉRATION