— Passerelles

Publiée le 28 mars 2014

CARNETS DE VOYAGE DANS LE MONDE DE L’OPÉRA

Qui n’a pas, un jour, tenu un carnet de voyage ?

S’appuyant sur la programmation 2014 du Festival, et plus spécifiquement sur Winterreise de Schubert et la Flûte Enchantée de Mozart, les services éducatif et socio-artistique ont puisé dans la thématique du voyage et dans ses multiples interprétations, tant géographique que personnelle ou encore initiatique pour construire un parcours de sensibilisation artistique.

Articulé autour du fil rouge du « carnet de voyage », objet personnel et créatif par excellence qui les suivra tout au long de leur cheminement au sein des œuvres et de l’opéra, les participants relatent leur propre expérience de l’opéra.

Des classes et groupes associatifs réaliseront avec la plasticienne Claudia Serantes, les enseignants et accompagnateurs des carnets de voyages, traces sensibles de leur perception des œuvres et de leur immersion dans l’univers de l’art lyrique. Chaque participant aura son propre carnet de voyage qu’il créera et remplira de façon personnelle.

D’autres groupes réaliseront avec la réalisatrice sonore Aline Soler leur propre voyage imaginaire, une création sonore invitant les auditeurs à la découverte d’univers atypiques et inspirés des thèmes et de la musicalité des œuvres, des émotions que les participants en retiendront. Les sons utilisés seront « fabriqués » (prise de son) ou issus d’une sélection (ambiances naturelles, répliques, bruitages, rythmes, en lien avec les thématiques).

 

Cassandre Hupont, stagiaire en immersion auprès des services éducatif et socio-artistique du Festival, a pu assister à une séance de formation aux techniques du carnet – voici son compte-rendu :

« L’après-midi a été consacré à un atelier d’art, animé par Claudia Serantes autour du thème des carnets de voyage en lien avec deux opéras de la programmation du Festival d’Aix 2014 :

  • La Flûte enchantée de Mozart
  • Winterreise (voyage d’hiver) de Schubert.

L’idée était de proposer des idées de travaux artistiques à donner aux élèves pour les faire réfléchir atour du thème mais aussi de leur permettre de s’exprimer.

Claudia  a alors présenté diverses techniques comme :

–          le transfert d’un dessin d’un papier à un tissu, par humidification ou évaporation

–          la gomme liquide, qui permet de mettre en lumière quelque chose dans une zone sombre

–          le découpage de formes géométriques pour reconstruire un personnage, d’un Opéra par exemple…

–          des histoires racontées avec des symboles à la place de personnage, exemple : le loup du « Chaperon Rouge » représenté par un point noir…

Pour ainsi arriver à la création de carnets de voyage avec des feuilles reliées entre elles, sur lesquelles toutes ces différentes techniques pourront être accrochées.

Pour terminer l’atelier, les enseignants ont pu s’essayer à la peinture :

le principe est d’avoir une feuille blanche devant soi et un crayon ou en l’occurrence un pinceau avec de l’encre noire dans la main. Ensuite, on met de la musique et en écoutant, il faut laisser son bras se déplacer selon son ressenti, par exemple sur l’air de la Reine de la nuit de l’opéra La Flûte enchantée de Mozart.

Les feuilles se recouvrent alors de longs traits fins ou épais, courts ou longs, courbés ou droits…

Une fois l’expérience finie, il est intéressant de voir le résultat obtenu par chacun.

Puis d’essayer de trouver quelque chose de concret dans sa propre feuille : un visage, un objet, un paysage… »