“BORAS” À LONDRES!

Vendredi 3 mai 2013

Boras: en comorien, ce mot désigne les berceuses et les chants du quotidien. Né d’une initiative conjointe du Festival d’Aix-en-Provence et de l’association “Sound Musical School” au nord de Marseille, ce projet interculturel a été élaboré avec le concours du London Symphony Orchestra, sous la direction artistique de Mark Withers et du chorégraphe Thierry Thieû Niang. Le grand succès des deux représentations données en mai 2012 nous a convaincus de poursuivre l’aventure… de l’autre côté de la Manche !

D’ici à la représentation, prévue le lundi 6 mai à 14h30 à St Luke’s, suivez en continu l’aventure londonienne en consultant régulièrement cet article !

A la veille du départ, les derniers préparatifs sont en cours. Le groupe de participants s’apprête à décoller pour Londres, où la scène de St Luke’s du London Symphony Orchestra accueillera la  représentation de Boras.

 

Samedi 4 mai

Premier jour d’immersion pour le groupe marseillais : après plusieurs coups du sort (notre violoniste envoyé aux urgences la veille, une carte d’embarquement égarée…), tout le monde a finalement franchi la frontière dans l’enthousiasme !

Mark Withers et Thierry Thieû Niang ont été nos hôtes d’accueil d’exception pour notre arrivée à l’auberge située au cœur de la City, près de la cathédrale St Paul et du Barbican Center.

Les valises à peine posées, le groupe se met déjà au travail autour de la table pour uneréunion de briefing sur les prochaines répétitions.

A l’issue de ces premiers échanges, Mark nous a guidés jusqu’à la Tamise puis s’en est allé à vélo sous un soleil étonnamment radieux.

La journée s’est conclue au Central Fish par un typique « fish and chips » bien mérité après une longue marche !

Conseil de lecture du jour : ne ratez pas l’article de Libération sur Thierry Thieû Niang !

 

Dimanche 5 mai

Départ de bonne heure pour Barbican Centre, haut lieu du London Symphony Orchestra. L’endroit rêvé pour une photo souvenir !

A peine prend-on le temps de fêter les retrouvailles avec Gina et Shaun (musiciens du LSO Discovery) : la répétition démarre, et chacun se remémore son rôle dans le spectacle.

La matinée est consacrée à la répétition des différentes berceuses.

S’ensuit un pique-nique sur la magnifique Lakeside Terrace, oasis de verdure au cœur de la City, puis les enfants, avec d’autres jeunes londoniens, participent à des ateliers instrumentaux et de mouvement, organisés dans le hall d’entrée avant la représentation « America ! », concert pour les familles, auquel le LSO Discovery nous a invités.

A l’issue de ce concert dynamique et participatif, retour en salle de répétition pour le filage : tout le monde est très concentré – la représentation est déjà demain !

Et maintenant, il est temps de se reposer à l’auberge et de se préparer pour le grand jour !

Conseil de lecture du jour : les enquêtes de Hercule Poirot et de Sherlock Holmes, recommandées par Fatima !

Lundi 6 mai

Déjà le grand jour !

Première découverte de St Luke’s dans la matinée (les enfants s’extasient en rentrant), pour une répétition avec l’équipe artistique au grand complet. Cécile, violoncelliste, nous a rejoints. Le groupe s’approprie la scène magnifique de St Luke’s, aménagée dans une ancienne église rénovée et réhabilitée pour le LSO Discovery. Le travail de mise en espace, sous la direction de Thierry Thieû Niang, revient progressivement. S’ensuit rapidement un premier filage, puis un second en costume, sous les essais des éclairagistes, qui découvrent le spectacle.

Il reste alors peu de temps avant la représentation, juste assez pour s’aérer dans le jardin attenant en grignotant le pique-nique, et se préparer pour la représentation.

Le public arrive à son rythme, alors que le groupe se concentre avant son entrée en scène, avec Mark et Thierry. Quelques (auto)consignes de dernière minute, et le spectacle se lance, dans le grand silence.

Le public, familial, réagit dès les premières chansons, applaudit, participe ; c’est sans doute ce qui touchera le plus le groupe.
Présenté pour la troisième fois (il y a un an déjà, la création était produite à Aix et à Marseille), le spectacle qui se déroule garde toute son intensité : dans une concentration collective, femmes, enfants, jeunes et musiciens transmettent la force et la mémoire de ces chants, revisités dans une forme contemporaine. L’émotion se partage sur scène et dans l’auditoire, et le groupe quitte la scène sous les applaudissements.

Un petit mot de Bernard Foccroulle à l’issue de la représentation :
La représentation londonienne a été donnée devant un public assez nombreux et très enthousiaste. Pour ma part, c’était la troisième fois que je voyais ce spectacle, et j’ai une fois de plus été saisi d’émotion devant la beauté de ces chants, la concentration des enfants, l’écoute mutuelle, la force et la dignité qui émanent de ces femmes et de tous les participants.

L’explosion de joie sera dans les loges ! Le temps de se remettre de ce moment, de partager un verre avec les personnes du public encore présentes, de remercier chaleureusement le LSO pour son accueil, Mark et Thierry encore et encore, Shaun et Gina – musiciens du LSO présents dans l’aventure depuis 2012 – , et voici un programme différent qui s’annonce : direction le centre-ville, Oxford Street, Picadilly Circus, Buckingham Palace, Big Ben… Nous sommes tout de même à Londres !

De retour à l’auberge, Amane ponctue ce jour exceptionnel en soufflant sa 9ème bougie… gâteau au chocolat pour tous. Il est temps de se glisser au lit pour se saisir de quelques heures de sommeil.

Conseil de lecture du jour : le programme Boras en anglais, emporté dans les valises…

Mardi 7 mai

Après une courte nuit (voire une nuit blanche), le bus file au petit matin direction l’aéroport.

Tout le monde est rentré à bon port, celui de Marseille, avec des images et des moments plein la tête, et avec des envies attisées, d’ouvrir les horizons et les possibles !

1/1