DR

AUŠRINĖ STUNDYTĖ, UNE VOIX PULPEUSE AUX AIGUS INCANDESCENTS

Vendredi 6 avril 2018

C'est en 2016 à l’Opéra de Lyon qu'Aušrinė Stundytė interprète pour la première fois Renata dans L’Ange de feu. Chanté à cinq reprises depuis, ce rôle réserve-t-il encore quelques surprises à cette sublime soprano lituanienne ? Nul doute que l’interprétation de Mariusz Treliński au Festival d’Aix cet été saura porter un nouvel éclairage sur cet étrange personnage féminin aux multiples facettes.

J’aime ces grandes explosions d’émotion dont on ne saisit pas toujours l’origine ou le sens, mais dont la seule évidence est la force et l’impact.

Aušrinė Stundytė, à propos de "L’Ange de feu"

Visitée par un ange de feu depuis son enfance, Renata se lance à sa recherche depuis qu’il l’a abandonnée. Elle rencontre sur son chemin le chevalier Ruprecht qui, par amour pour elle, va tenter de l’arracher à cette possession charnelle. Stupéfiante à tous les niveaux, Aušrinė Stundytė, à la voix puissante et bien posée, se révèle être une actrice exceptionnelle et incarne ce rôle des plus exigeants avec une sûreté vocale et un volume impressionnant.

 

Viscérale dans son engagement corporel, Aušrinė Stundytė incarne Renata avec une maîtrise et une intelligence vocale qui forcent l'admiration.

Forumopera.com, "L’Ange de feu", Opéra de Lyon, octobre 2016

    

Tout repose sur les épaules de l’héroïne Renata. Aušrinė Stundytė est une torche humaine. Elle se donne à plein, vocalement et scéniquement.

Le Temps, "L’Ange de feu", Opéra de Lyon, octobre 2016


Biographie de l’artiste

La soprano lituanienne Aušrinė Stundytė se forme à l’Académie de musique de Lituanie auprès de Irena Milkeviciute, puis à la Hochschule de Leipzig auprès de Helga Forner. Elle fait ses débuts à l’Opéra de Leipzig, mais aussi en tant que membre de l’Ensemble de l’Opéra de Cologne.
On peut l'entendre dans
La Walkyrie à Palerme ; Die Gezeichneten de Schreker au Komische Oper de Berlin ; Le Miracle d’Heliane de Korngold à Anvers ; Une tragédie florentine de Zemlinsky à Amsterdam ; Loreley de Catalani au Festival de Saint-Gall ; L’Ange de feu à Zurich, mais aussi à Munich et à l’Opéra national de Lyon ; Tannhäuser à Venise et Anvers ; Lady Macbeth de Mzensk de Chostakovich à Lyon, puis à Anvers ; Die Eroberung von Mexiko de Rihm à Cologne et Madrid ; Fidelio en Israël et au Volksoper de Vienne ainsi qu’à Florence (version scénique) sous la direction de Zubin Mehta ; Mefistofele de Boito à Munich ; Le Château de Barbe-Bleue au Komischen Oper de Berlin ; Tosca à Seattle et São Paulo ; Elektra à Anvers ; La Gioconda à Saint-Gall ; Madame Butterfly au Savonlinna Opera Festival et à Seattle ; La Symphonie lyrique de Zemlinsky et Le Crépuscule des Dieux (Schlussgesang) à Tokyo. Plus récemment, la soprano fait ses débuts dans le rôle-titre de Salomé au Staatsoper de Berlin sous la baguette de Thomas Guggeis et interprète Renata dans L’Ange de feu au Théâtre Wielki de Varsovie, mais aussi Tosca à Helsinki. En concert, elle se produit aux côtés du Gewandhaus de Leipzig, ainsi qu’à la Philharmonie de Cologne et d’Essen. Avec la Mitteldeutscher Rundfunk, elle enregistre des chansons de Hermann Heyer.
Cet été, retrouvez Aušrinė Stundytė au Festival d'Aix dans le rôle de Renata (
L'Ange de feu) à partir du 5 juillet 2018 au Grand Théâtre de Provence.