— Passerelles

Publiée le 15 juillet 2013

AU COEUR DU FESTIVAL AVEC LES ÉTUDIANTS DE L’ENS PARIS III

Elena - Festival d’Aix-en-Provence 2013
© Pascal Victor / ArtcomArt

Du 2 au 4 juillet, un groupe d’étudiants de l’ENS Paris III a pu découvrir le Festival de l’intérieur.

Voici un résumé de leur expérience :

“La première rencontre par laquelle a commencé cette découverte de l’opéra, une répétition scène-orchestre pour Elena de Cavalli, nous a permis d’assister aux dernières étapes de travail sur le dernier acte de l’opéra en dissipant des craintes et certaines réticences que l’on pourrait avoir sur la réception et la compréhension d’un art où la codification et l’érudition musicale peuvent être prégnantes et mises au premier plan. Voir de quelle manière se constituait une forme de travail conjoint entre le metteur en scène Jean-Yves Ruf et le directeur musical Leonardo García Alarcón nous ramenait à des éléments plus familiers de mise en scène ou de musique qui sont perceptibles dans le temps de la répétition mais dont certains  détails se perdent inévitablement pour le spectateur lorsqu’il est pris dans le mouvement et le souffle général de l’œuvre. Cette observation d’un travail toujours repris était finalement la meilleure manière de faire comprendre les décisions, les intentions et les justifications du metteur en scène et du directeur musical par leur dialogue entre eux, les indications données aux chanteurs et le travail avec les assistants. Les choix ne s’orientaient pas suivant une évidence perçue du seul initié mais se précisaient et visaient sans cesse à un ajustement et une clarification plus grande des intentions. L’équilibre observé ici entre musique et scène se reconfigurait à chaque fois d’une manière singulière comme il a été possible de le voir pour le Don Giovanni de Dmitri Tcherniakov ou Elektra de Patrice Chéreau, avec des différences de point de vue sur la relation entre musique, livret et mise en scène chez les directeurs musicaux Marc Minkowski et Esa-Pekka Salonen.

Finalement, outre la chance d’accéder à des générales et d’assister à de très beaux moments tout à la fois de chant, de musique et de jeu d’acteur, ces trois jours auront ouvert l’accès à l’opéra par la diversité des acteurs engagés dans la création d’un opéra et la mise en place d’un tel festival que nous avons pu rencontrer – notamment le directeur Bernard Foccroulle et les différents assistants en direction musicale, en mise en scène ou en recherche universitaire – et aussi par les structures partenaires associées à ce festival d’art lyrique comme les master class de l’Académie européenne de musique ou les Rencontres économiques d’Aix.”

William Fujiwara, étudiant