— Au festival

Publiée le 11 mai 2021

ALINE FORIEL-DESTEZET, L'ESPRIT DE PHILANTHROPIE

Théâtre de l'Archevêché - Festival d'Aix-en-Provence, juillet 2017
© Clément Vial

On l’oublie parfois mais à l’origine du Festival d’Aix-en-Provence, aux côtés de son fondateur Gabriel Dussurget un mécène, enfin une mécène, la Comtesse Lily Pastré, a tout rendu possible. Cette originalité place le mécénat dès l’origine au cœur du Festival.

 

Aline Foriel-Destezet, vous êtes « Grande Donatrice exclusive de l’Archevêché » en soutenant cette année les trois productions qui y seront présentées (Les Noces de Figaro, Falstaff et le Coq d’Or). Quel « lieu de mémoire » est-il pour vous ? Quelle est votre histoire personnelle avec le Festival ? Par ailleurs, un esprit de philanthropie vous anime, en quoi est-il devenu un acteur essentiel du monde culturel et de la création artistique ?

Animée et inspirée par la passion des arts et plus particulièrement celle de la musique, je souhaite par le biais du mécénat offrir la possibilité de produire de magnifiques concerts et opéras. J’éprouve un immense plaisir à apporter ma contribution tant financière qu’artistique à la programmation de superbes événements.
Le Festival est aujourd’hui devenu incontournable et ce grand rendez-vous estival me rappelle des souvenirs de jeunesse. Je connais Aix-en-Provence depuis ma plus tendre enfance et j’y avais de nombreux amis. Je suis tombée dans la musique à l’âge de huit ans, grâce à mes grands-parents. Ce n’est que plus tard, lorsque j’étais étudiante, que j’ai découvert le Festival et depuis, je m’y rends très régulièrement. Étant passionnée de musique classique et d’art lyrique, il me semble tout naturel d’être mécène et de m’impliquer ainsi personnellement.
Par ailleurs, l’esprit de philanthropie m’anime depuis de nombreuses années et j’éprouvais l’envie d’assouvir ce désir. C’est ainsi que j’accompagne depuis plusieurs années de nombreux artistes connus ou non lors de remarquables concerts et opéras. La philanthropie est aujourd’hui un acteur essentiel de la création musicale.

 

Propos recueillis par Mathias Coullaud, mai 2021